Les bébés dont le poids à la naissance est très faible (1 500 g ou moins) souffrent de problèmes associés, tels que des taux plus élevés de résistance à l'insuline, une intolérance au glucose pendant l'enfance et une augmentation de la pression artérielle par rapport à ceux nés de poids normal.

Cela ressort clairement d’un essai clinique récemment publié dans Le journal de médecine de la Nouvelle-Angleterre, dans lesquels la pression sanguine, les taux de lipides sériques et la composition corporelle ont été mesurés par densitométrie, ce qui a entraîné une augmentation de la concentration en glucose, ainsi que de l’indice de résistance à l’insuline et de la pression artérielle systolique.

Cette étude conclut que les nouveau-nés pesant moins de 1 500 grammes sont associés à des signes d'altération de la régulation de la glycémie chez les jeunes. Cette découverte suggère qu'avec le temps, ces personnes pourraient être plus vulnérables aux troubles tels que le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires.

Insuline: à quoi ça sert?

L'insuline est une hormone sécrétée par le pancréas, dont la principale fonction est d'aider le corps à utiliser le glucose contenu dans les aliments comme source d'énergie pour effectuer les diverses fonctions organiques.

Parfois, le corps ne réagit pas comme il le devrait avec l'insuline et une situation appelée résistance à l'insuline se produit. Pour compenser, le pancréas augmente la production d'insuline, entraînant une hyperinsulinémie, qui augmente les taux d'insuline dans le sang. Cependant, le corps ne répond toujours pas à l'insuline et continue donc de ne pas utiliser le glucose correctement.

Il est courant que la résistance à l'insuline soit associée à d'autres conditions telles que:

  • Augmentation des triglycérides.
  • Augmentation de glucose
  • Élévation de la pression artérielle (hypertension).
  • Diminution du bon cholestérol (HDL).

Pour prévenir cette pathologie et ses conséquences éventuelles, les experts recommandent une alimentation équilibrée et pratiquent régulièrement des exercices physiques modérés.

prématurité (Août 2019).