En général, la pratique de exercice physique modérément ne pose aucun risque pour les personnes du troisième âge. Le problème se pose lorsque chacun interprète différemment le terme "modéré".

À ce stade de la vie, il faut prendre en compte certains facteurs de risque:

  • L'existence d'un risque cardiovasculaire, car il est possible que certaines anomalies apparaissent lorsque des exercices sont effectués brusquement et sans contrôle.
  • La présence possible d'ostéoporose, puisque cette pathologie est caractérisée par une perte de masse osseuse, ce qui rend les os plus poreux, de sorte qu'ils ont un risque de rupture plus élevé. Dans ces cas, il est déconseillé de pratiquer des exercices aérobiques abrupts tels que la course à pied, le jogging, le volleyball, le football, le basketball ...

Devrais-je aller chez le médecin avant de commencer un exercice?

En règle générale, les modifications résultant de la vieillesse sont dues à un mode de vie sédentaire ou à des maladies chroniques. Elles doivent donc être examinées attentivement avant de prescrire un exercice physique. Il est commode que le médecin soit la première personne à évaluer, à travers ses antécédents médicaux, la capacité de cette dernière à être en mesure de faire de l'exercice physique, recommandant ainsi le plus approprié en fonction de son âge et de ses conditions personnelles.

Il est conseillé de consulter le médecin périodiquement au moins deux fois par an et en cas d'anomalie.

Tous les sports ne conviennent pas à certains âges. Il y aura donc des limites à cet égard.

Gerald BRONNER - Négociation intellectuelle avec le monde (Les lois de l'attraction mentale) (Août 2019).