Avec la chaleur estivale et la plage inaccessible pour certains (pour la distance, le travail ou la situation économique), nombreux sont ceux qui osent éclabousser jour oui, jour aussi dans les piscines. Mais cela devrait être fait avec un certain soin. Surtout en ce qui concerne nos yeux, depuis l'exposition prolongée à la chaleur et au soleil, et la excès de chlore et d'autres produits chimiques utilisés pour maintenir l'eau dans ces installations dans de bonnes conditions d'hygiène, sont à l'origine de nombreuses conjonctivites irritatives, virales ou bactériennes dont nous souffrons souvent durant cette période.

Certains des symptômes qui nous font soupçonner la présence d’une infection oculaire sont les suivants: rougeur ou picotement des yeux, larmoiement, sensation de corps étranger ou hypersensibilité à la lumière. Pour éviter ces problèmes, les spécialistes recommandent l'utilisation de lunettes de soleil avec filtre UV et couvrant les yeux, ainsi que de lunettes spéciales pour la natation, en plus de prendre des mesures pour éviter les infections et d'éviter de partager la serviette.

Les experts recommandent de ne pas se laver avec des lentilles de contact et de porter des lunettes de natation

Fait intéressant, les personnes qui portent des lentilles cornéennes sont l’un des groupes les plus susceptibles de contracter une infection oculaire dans la piscine. Les experts avertissent qu'il n'est pas conseillé de se baigner avec eux, mais que s'ils le font, ils doivent porter des lunettes de natation et de plongée pour empêcher l'eau d'entrer en contact direct avec les lentilles de contact.

Il est également fréquent que les personnes souffrant de sécheresse oculaire souffrent davantage en été, car certains facteurs l’aggravent, tels que l’exposition à la climatisation dans les bâtiments et les véhicules, ou l’utilisation de ventilateurs, qui provoquent la sécheresse dans les locaux. la surface oculaire. Pour y remédier, ils conseillent aux personnes concernées d’utiliser des humidificateurs et des lubrifiants ophtalmiques.

Marcel Proust, 5. La Prisonnière - chap.2-3, À la recherché du temps perdu (Août 2019).