L’association des Fontilles, membre de la Fédération internationale de la lèpre (ILEP), a lancé ce mois-ci une campagne de sensibilisation pour expliquer la relation entre la pauvreté et les appels maladies oubliées. Selon les données du Programme alimentaire mondial des Nations Unies, "Il y a plus d'un milliard de personnes souffrant de malnutrition dans le monde, un chiffre équivalent à la somme de la population de l'Amérique du Nord et de l'Europe". L'Organisation mondiale de la santé a également averti qu '"environ un milliard de personnes, soit une personne sur six, sont touchées par une ou plusieurs maladies tropicales négligées". Ce n'est pas un hasard si les deux chiffres coïncident, car une nourriture insuffisante affaiblit les gens et les rend plus susceptibles de contracter des maladies. Le manque de santé, à son tour, a de graves répercussions sur l’économie familiale et l’économie du pays.

L'Association des Fontilles, riche de 100 ans d'histoire, concentre ses objectifs sur la coopération en matière de santé et sur la lutte contre les maladies négligées affectant les plus démunis et limitant leurs possibilités de développement. Les actions sanitaires sont complétées par d'autres à caractère socio-économique, qui permettent une amélioration des conditions de vie de ces personnes.

Projets autour du monde

De nombreuses maladies ne peuvent pas être éradiquées car la population n'a pas accès aux services de santé ou parce qu'ils n'existent pas

Des maladies telles que la lèpre sont encore présentes dans de nombreux pays et, même si dans certains cas un traitement efficace est connu pour les combattre, elles ne peuvent pas être éradiquées car la population touchée n'a pas accès aux services de santé ou parce que, directement, ils n'existent pas. Fontilles travaille actuellement dans 14 pays, en coordination avec les organisations locales et les autorités sanitaires, afin de renforcer leur capacité à faire face à la maladie.

Donc, dans Inde Il mène six projets de coopération dans le domaine de la santé axés sur la réadaptation physique des personnes atteintes de la lèpre: chirurgie reconstructive, physiothérapie et prévention des handicaps. Tous les projets comportent également une composante socio-économique: formation professionnelle à Surat, Bihar et Sanawad; microcrédits en Orissa; intégration dans la communauté de Harapanahalli et de Jabalpur. Ces activités aident les personnes touchées à sortir de la pauvreté et contribuent au développement de leur communauté.

Dans Haïti, l’objectif du projet "Santé communautaire à Carice" est de couvrir les besoins de santé en tant que point de départ pour progresser dans d’autres domaines. Pour cela, il est essentiel de former correctement le personnel de santé et de lui fournir des ressources, complétées par la mise en œuvre d'un programme de nutrition visant à améliorer les habitudes alimentaires de la population et d'un plan visant à améliorer les conditions d'hygiène et de santé de la population. communauté et dans les écoles.

Pour sa part dans Ghana Il vise à renforcer le programme national de lutte contre Ulcère de Buruli, par: la recherche active de cas permettant sa détection précoce et le début du traitement dans les meilleurs délais; campagnes d'éducation pour la santé; formation des promoteurs de la santé; campagne dans les médias pour accroître la sensibilisation et la prévention de cette maladie; fourniture de fournitures médicales et salle d'opération ... En outre, un soutien économique est apporté aux personnes handicapées résultant de l'ulcère de Buruli pour leur permettre de se réadapter sur le plan socioéconomique et de participer au développement de leur communauté.

Fontilles est également présent dans Nicaragua, où la coopération en matière de santé est axée sur la lutte contre la lèpre et leishmaniose, santé maternelle et infantile et amélioration nutritionnelle. La partie sanitaire est complétée par la livraison de semences et de vergers pour une amélioration nutritionnelle et des fonds renouvelables, ainsi qu’une banque d’oiseaux pour l’amélioration économique des communautés.

Source: Association Fontilles

La sclérose en plaques : le témoignage de Loïc Blaise, aventurier (Août 2019).