Les pluies survenues en Haïti et en République dominicaine ces dernières semaines et les inondations qui ont suivi ont provoqué la réapparition de l'épidémie de choléra qui, à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, a été à l'origine de plus de 18 000 nouvelles infections.

Jusqu'au 12 juin, le ministère haïtien de la Santé publique avait enregistré plus de 344 000 cas de choléra et environ 5 400 décès depuis octobre dernier. Au moins 62 personnes sont décédées en moins de deux semaines dans le département haïtien du Plateau central. Pour sa part, le gouvernement dominicain a indiqué que, depuis la détection des premiers patients, plus de 1 700 cas ont été confirmés, en plus de 46 décès.

Le porte-parole de l’OMS, Tarik Jasarevic, a expliqué qu’ils occupaient près de 72% des 2 300 lits des centres de traitement du choléra et des unités de traitement de la zone métropolitaine de Port Prince, les plus touchées.

L'OMS a souligné que l'état de l'eau et la complexité des soins de santé restaient la principale préoccupation pour lutter contre l'épidémie. À cet égard, les autorités haïtiennes ont tenté d'améliorer la qualité de l'eau et des services de santé, tout en lançant des campagnes pour appeler la population à la prévention.

Source: EUROPE PRESSE

Haïti : Les autorités espèrent une stabilisation de l'épidémie de choléra (Août 2019).