C'est une opération purement esthétique qui offre de très bons résultats pour traiter la perte de cheveux au pubis. Les femmes ménopausées précocement, ou tout simplement en raison du temps, perdent beaucoup de poils pubiens, ce qui montre une apparence dépeuplée et chauve. Pour résoudre ce problème, des transplantations sont effectuées qui repeupleront la zone, en rajeunissant ainsi son apparence.

Les cheveux du donneur sont extraits de la zone inférieure du cou du patient (car ils ont un code génétique qui dure toute la vie), et sont généralement réalisés en une seule session; mais si le manque de cheveux est très prononcé, un deuxième devra être répété après trois mois.

Cette intervention est réalisée avec la technique de microgreffes de cheveux en greffant des unités folliculaires. C'est très délicat et laborieux, car l'implantation se fait par groupes de un à trois cheveux. Cette technique est également couramment utilisée chez les patients qui souhaitent masquer la cicatrice produite par une césarienne altérant l'homogénéité du poil pubien.

L'opération est réalisée sous anesthésie locale et est ambulatoire. Ainsi, après la mise en place d'un pansement protecteur, le patient est évacué. Les petites croûtes des plaies produites au cours de l’intervention disparaîtront au bout de deux semaines et le patient devra prendre des précautions particulières à cet égard au cours de la première semaine. La femme qui a subi cette opération peut recouvrer sa vie quotidienne au bout de quelques jours.Les cheveux greffés sont définitifs et ne retomberont pas, mais la croissance prend en moyenne 8 à 12 semaines. Le degré de satisfaction de cette intervention est très élevé, car la densité de poils juvéniles du pubis est retrouvée.

FAQ #13 : Barbe, greffe de cheveux et poils de cul... (Septembre 2019).