Le MERS-CoV peut provoquer des symptômes à différents niveaux du corps humain. Son mode d'action est similaire à celui de la grippe et des autres virus respiratoires. Les principauxSymptômes du syndrome respiratoire à coronavirus du Moyen-Orient (MERS) ils sont:

  • Malaise général, avec douleurs musculaires et articulaires.
  • Symptômes du rhume, avec inconfort pharyngé, toux, éternuement, etc.
  • La fatigue ou le manque d’air se produisent lorsqu’une pneumonie se forme qui occupe une partie du poumon.
  • Fièvre pouvant être très élevée, dépassant 39ºC.
  • Problèmes gastro-intestinaux, tels que diarrhée ou vomissements.

Lorsque les symptômes de MERS persistent dans le temps et s'aggravent, il peut y avoir une atteinte systémique semblable au choc septique. Ainsi, il arrive que le cœur ne puisse pas pomper suffisamment de sang car tous les vaisseaux sanguins sont dilatés. Les reins souffrent et peuvent être nécessaires dialyse et admission dans les unités de soins intensifs.

Le MERS peut se terminer par le la mort du patient dans la moitié des cas, bien que les dernières données indiquent que seulement 27% des personnes touchées ne peuvent pas vaincre l’infection. Comme il est logique, les personnes les plus vulnérables sont celles atteintes de maladies sous-jacentes (insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, diabète, cancer), de personnes immunodéprimées et de personnes âgées.

N'oubliez pas que le coronavirus peut ne pas causer le syndrome respiratoire et être complètement asymptomatique. Cela permet aux personnes apparemment en bonne santé de transmettre le virus à leurs contacts les plus proches (famille, partenaires, etc.). Cela peut expliquer pourquoi il est impossible de trouver une source de contagion dans de nombreux cas.

OMS: Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Septembre 2019).