Étendu partout dans le monde, y compris en Espagne, où un enfant sur dix né aujourd'hui est prématuré, le Méthode mère kangourou il consiste à placer le bébé prématuré sur le sein de ses parents, en contact direct avec sa peau, le plus longtemps possible, et à le nourrir avec du lait maternel.

C'est un moyen simple et peu coûteux de stimuler le développement du bébé et de créer des liens affectifs avec ses parents. Et ça marche: les bébés prématurés respirent mieux, pleurent moins et parviennent à se détendre complètement. Et, en plus de transmettre l’amour et la sécurité, cette méthode permet aux parents traumatisés et angoissés de prendre en charge une situation - la prématurité - inattendue, qui les rend assommés et désorientés.

La méthode maternelle Kangourou vient de Colombie, des pédiatres Edgar Rey et Héctor Martínez, qui en 1979 et en raison du manque de ressources dans leur pays, ont conçu cette alternative aux incubateurs. Ils ont été inspirés par les bébés kangourous, qui mesurent à peine trois centimètres à la naissance. Ils terminent donc leur gestation dans le sac maternel, la pochette. Ils y trouvent de la nourriture, de la chaleur, du repos, la sécurité… tout l'effet recherché par ces professionnels de la santé.

Depuis lors, son idée s’est répandue dans le monde entier et a été soutenue par les deux UNICEF comme pour le Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a publié un guide pratique sur le sujet. C’est une technique simple applicable dans n’importe quel pays, quel que soit son niveau de développement; En général, les plus avancés ne pratiquent pas 24 heures par jour, comme le préconisent leurs créateurs, mais il est utilisé en complément des incubateurs et autres soins médicaux.

Le bain de Sonia, un premier bain pour tisser le lien - La Maison des Maternelles - France 5 (Août 2019).