Comme lui VTT Il est pratiqué en plein air, lorsqu’il s’agit d’acquérir du matériel, il est nécessaire de prendre en compte notre taille et notre forme physique, ainsi que les conditions climatiques et le terrain sur lequel nous allons le pratiquer. De cette manière, nous minimiserons les risques d'accidents ou d'événements imprévus.

Bien sûr, vous devriez également penser à votre niveau et à la fréquence à laquelle vous allez l’utiliser, car les prix peuvent varier énormément entre le plus simple et le plus professionnel.

Le équipement indispensable de vtt Il est composé de:

  • Vtt

    Si c'est la première fois que nous achetons un vélo, il est conseillé de faire appel à un expert, car il en existe de nombreux types, parmi lesquels se distinguent:

    • Les rigides, dont la plupart incluent la suspension.
    • La double suspension, qui ont un cadre avec système de suspension arrière et une fourche avec suspension avant et dont le parcours varie en fonction de la modalité pratiquée (All mountain, Enduro, Freeride, Downhill ...).
    • Le saut de terre, petits, légers et résistants, conçus pour faire toutes sortes de sauts et de pirouettes.
    • Les électriques Ils sont le dernier cri et ont généralement une autonomie comprise entre 30 et 90 kilomètres.
  • Culotte

    Le pantalon de cyclisme typique, doté d'une protection matelassée à la fourche pour éviter les inconvénients que peut causer la selle dans cette zone.

  • Casque

    Indispensable pour éviter des conséquences graves en cas de blessures volumineuses, ainsi que des coups de branches chinoises, de branches ou d’autres objets qui pourraient nous frapper la tête lors du pédalage. Doit être conforme aux règles de sécurité, avoir des fentes de ventilation et être bien ajusté au crâne, sans se serrer.

  • Des lunettes

    Ils protègent du soleil et de la poussière et, comme le casque, sont nécessaires pour éviter les impacts de boue, de cailloux ou d’insectes sur nos yeux. Les lentilles doivent être incassables et avoir une protection contre les rayons ultraviolets pour éviter les brûlures.

  • Eau et nourriture

    Dans un sport de fond, il est essentiel d'apporter de l'eau ou des boissons isotoniques pour s'hydrater, car nous ne savons ni où ni quand nous allons nous rafraîchir. Nous pouvons les transporter dans une bouteille attachée au cadre du vélo ou dans un sac à dos, où il devrait également y avoir des barres de fruits et des barres énergétiques.

  • Kit contre les imprévus

    Dans le sac à dos, nous devons avoir un kit de réparation de crevaison (avec appareils photo, correctifs, pompe à air, scie à chaîne ...) et des feux avant et arrière, pour se déplacer la nuit. Un GPS ou une boussole et un petit kit sont également recommandés.

  • Documentation et téléphone portable

    Particulièrement utile en cas d'urgence.

  • Chaussures spécialisées

    Il est généralement composé de matériaux synthétiques, il ne cédera donc pas tout seul. C'est pourquoi nous devons choisir notre taille exacte, sans avoir à la presser, car après un certain temps de pédalage, les pieds gonflent facilement. Il existe différentes fermetures, marques et modèles en fonction de la discipline que nous pratiquons.

  • Vêtements

    Pour le torse, vous pouvez porter une chemise confortable, bien que les maillots soient plus ajustés au corps et favorisent la transpiration. Les gants empêchent les frottements sur les mains et garantissent l’adhérence du guidon et les imperméables légers en plastique ou en matière synthétique peuvent nous éviter un rhume s’il commence à pleuvoir. Dans le cas des femmes, les soutiens-gorge ou les hauts sportifs sont les plus appropriés pour faciliter la mobilité et réduire les impacts.

  • Appareil photo

    C'est à vous de choisir!

Quel matériel emporter dans ton sac à dos VTT pour parer l'imprévu? [Tuto conseil enDHurobike] (Août 2019).