Selon les données du rapport "Alergológica 2005" préparé par la Société espagnole d'allergologie et d'immunologie clinique (SEAIC), plus d'un million d'enfants de moins de 18 ans souffrent d'asthme en Espagne, une pathologie considérée comme la maladie chronique la plus courante chez l'enfant. Dans le monde entier.

L’Organisation mondiale contre l’allergie (WAO) lance une campagne d’information visant à sensibiliser la population à la pertinence de l’asthme chez l’enfant et à la nécessité de contrôler et de traiter adéquatement cette affection dès l’apparition des premiers symptômes. Cette campagne est accompagnée de la devise "L'asthme chez les enfants: un problème mondial". En Espagne, différentes activités seront menées dans les hôpitaux de Madrid, Barcelone et Bilbao, sous la direction d’allergologues du SEAIC. Le Dr Tomás Chivato, président de la Société, souligne que, même si de nombreuses lignes directrices ont été publiées et de nombreuses recommandations ont été formulées sur les meilleurs moyens de contrôler l'asthme, de nombreux patients ne sont ni diagnostiqués ni traités.

L’expert a mis en garde que le fait de ne pas traiter correctement l’asthme des enfants touchés aurait des conséquences négatives sur leur vie sociale et familiale, en plus d’augmenter les coûts de la santé. Selon le Dr Chivato, un diagnostic précoce est essentiel pour améliorer le pronostic à long terme de la maladie.

Données pertinentes

Le docteur Tomás Chivato explique qu'il s'agit d'une maladie du système respiratoire dont l'incidence est élevée chez les plus petits. L'asthme peut apparaître à tout âge, mais les symptômes commencent souvent au cours des cinq premières années de la vie et, dans 25% des cas, avant que le bébé n'atteigne sa première année.

Le spécialiste affirme que les enfants qui ont des antécédents familiaux d'allergie et ceux qui souffrent d'affections telles que la dermatite atopique, les allergies alimentaires (en particulier les œufs) ou qui ont subi de fréquentes infections virales au cours de leur petite enfance ou qui ont été exposés à la fumée du tabac (surtout si la mère fume), ont plus de risques de souffrir d’asthme.

Enfin, il commente le rôle important que l'exercice physique peut jouer chez l'enfant asthmatique, car outre l'amélioration de sa condition physique et de sa tolérance à l'exercice, les attaques provoquées par les efforts fournis sont réduits ou affaiblis. Ils gèrent mieux les crises d'asthme et aident à réduire l'anxiété causée par les attaques. Si la maladie est traitée correctement, l'enfant pourra participer à toutes les activités sportives et aux jeux de son âge.

Enquête vaccination N°5-Vaccins grippe & pneumocoque entre épidémie et stratégie de communication (Août 2019).