Pour qu'une personne âgée soit déterminée, le incapacité il faut qu'il y ait un Décision de justice, ce qui signifie que la procédure commence par un demande d'incapacité. Cette demande doit être déposée devant le tribunal de première instance de la ville où réside le défendeur et peut être introduite par lui-même, son conjoint, ses parents, ses frères et soeurs, le procureur de la République ou une autre personne consciente de la situation défavorable. vivre l'avenir incapable.

Dans le cadre de la procédure judiciaire, vous devez toujours être représenté par un avocat et un avocat, et les informations suivantes doivent être fournies: documentation:

  • Nom et identifiant du défendeur.
  • Certificat d'enregistrement et naissance du défendeur.
  • Rapports médicaux, psychologiques ou sociaux pouvant démontrer le handicap de l'accusé.
  • S'il existe, le certificat d'invalidité.
  • Liste des actifs et des revenus du défendeur.
  • Nom et adresse de la personne à qui il est demandé d'exercer la tutelle.

En ce qui concerne ce dernier point, il convient de noter que le défendeur lui-même, prenant en compte et conscient de sa future incapacité, peut désigner le tuteur qui agira pour lui lorsqu'il perdra sa capacité. Pour ce faire, il vous accordera un saisie préventive par un acte public.

Procédure de réclamation d'incapacité

Une fois la demande déposée avec la documentation correspondante, le défendeur en est informé afin qu'il puisse contacter son avocat dans un délai de 20 jours. Dans le cas où il ne l'aurait pas fait, sa comparution devant le tribunal sera faite par le ministère public, mais si ce chiffre est celui qui a déposé la plainte, le juge assigne à l'accusé un défenseur judiciaire pour le représenter.

Pendant la procédure, vous pouvez proposer mesures de précaution à appliquer jusqu'à ce qu'il y ait une peine, et ainsi protéger le futur incompétent dans cette période. Les mesures de précaution liées à la administration des biens et des biens du défendeur, dans le but de ne pas atteindre une situation dans laquelle ils sont en danger.

Le temps qui s’écoule jusqu’à ce que la peine soit prononcée n’est généralement pas court, car pendant le processus, les rapports médicaux du défendeur sont étudiés, les évaluations sociales effectuées et même le juge lui-même peut effectuer une inspection dans le but d’analyser l’autonomie personnelle, domestique et social, de cette personne. Cela se traduit par des périodes pouvant durer entre six mois et un an.

Choix du tuteur ou du tuteur

Une fois la peine publiée, ce qui peut accorder l’incapacité ou non, et qui indiquera si elle est partielle ou totale, un conservateur ou tuteur, qui assistera ou exercera les droits de la personne inapte.

La personne déclarée invalide peut avoir préalablement choisi son tuteur, mais le juge peut également le proposer ou se porter volontaire. Normalement, c’est un parent ou un proche, mais s’il n’ya personne avec ce profil, vous pouvez assigner un entité tutélaire de titre légal pour effectuer cette fonction.

Le tuteur désigné n'est pas obligé d'accepter l'accusation, ne pouvant prétendre au travail ni à des raisons personnelles, être atteint d'une maladie, ne pas avoir de lien de parenté avec la personne inapte ou avoir une capacité insuffisante pour exercer le poste. Dans le cas où il accepterait le poste, il devra assumer une série de fonctions, telles que rendre compte au juge de la situation personnelle et de la succession et faire l'inventaire de ses biens, entre autres.

Comment bénéficier d'une retraite pour inaptitude au travail ? (Août 2019).