Selon la quatrième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV-TR) pour diagnostiquer le jeu pathologique le patient doit manifester au moins quatre des éléments suivants les symptômes:

  • Préoccupation fréquente et croissante pour le jeu ou pour en tirer de l'argent, avec une tendance à répéter les expériences de jeu précédentes ou à en planifier de nouvelles.
  • Augmentez à chaque fois le montant d'argent misé ou le temps consacré au jeu.
  • Vous ressentez un besoin croissant de dépenser de l'argent sur le jeu ou sur la fréquence des mises.
  • Contrarié (anxiété, malaise, irritabilité) lorsque vous ne pouvez pas jouer, réduit le temps passé dans le jeu ou il se termine.
  • Pertes économiques continues dues au jeu qui tente de récupérer en jouant à nouveau.
  • Efforts répétés et infructueux pour arrêter ou réduire le jeu.
  • Augmentation du comportement de jeu lorsque des circonstances défavorables se produisent au niveau psychologique (tristesse, anxiété ...) ou social (discussions, etc.).
  • Impact sur la famille, les facteurs sociaux ou professionnels dus au jeu.
  • Incapacité de quitter le jeu malgré l'impossibilité de faire face aux dettes contractées par celui-ci ou malgré les problèmes sociaux et de travail qui peuvent avoir été causés par le jeu.

10 CHOSES STUPIDES QUE LES MAUVAIS JOUEURS FORTNITE FONT | Lama Faché (Août 2019).