Certains symptômes, tels que la diarrhée, l'inflammation et l'inconfort de la bouche, les nausées et les vomissements, l'inappétence, les altérations dans la perception du goût des aliments, les troubles digestifs et les rhumes accompagnés de toux, de maux de gorge et de fièvre, entre autres. aggraver les problèmes d'alimentation des patients atteints du SIDA.

Nous proposons quelques recommandations pour maintenir un régime alimentaire équilibré malgré les inconvénients.

  • La diarrhée

    La diarrhée est responsable de la perte en eau et en minéraux du corps, une perte qui s'accentue lorsqu'elle est accompagnée de vomissements. Lorsque la diarrhée est grave, elle provoque une déshydratation et une malabsorption des aliments, ce qui entraîne une malnutrition et un amincissement, ainsi qu'une résistance moindre à d'autres maladies.

    Pour mieux contrôler la diarrhée:

    • Buvez beaucoup et souvent, tout au long de la journée et de la nuit, et après la défécation.
    • Sauf indication médicale, tu ne devrais pas arrêter de manger, mais cela change le type de nourriture et évite certains aliments.
    • Manger des purées, bouillie de céréales, riz, pain blanc, pommes de terre, soupes, jus de fruits ...
    • Évitez les aliments qui aggraver la diarrhée fruits et légumes verts ou acides, produits épicés et entiers, ainsi que ceux qui produire des gaz (chou-fleur, chou de Bruxelles, laitue, oignon ...).
    • Éliminer de l'alimentation café, thé et alcool car ils peuvent augmenter la déshydratation.
    • Réduisez votre consommation de graisse, car ils peuvent intensifier la diarrhée. La nourriture doit être prise bouillie au lieu d'être frite.
    • Si vous avez des difficultés à digérer le lait, remplacez-le par du yaourt.
    • Manger petites quantitésmais souvent.
  • Nausées et vomissements

    La nausée, qui est parfois l'effet secondaire d'un médicament, fait perdre l'appétit au patient. Si le patient a également des vomissements, il court le risque grave de se déshydrater. Si vous avez du mal à manger, vous pouvez essayer d'ingérer de petites quantités, mais le plus souvent possible, de l'eau, des jus de fruits naturels et des soupes de légumes.

    Pour soulager les nausées:

    • Asseyez-vous pour manger et ne pas se rallonger jusqu'à ce qu'une ou deux heures se soient écoulées.
    • C'est mieux que une autre personne cuisine la nourriture, car lors de la préparation de la même les odeurs qu'ils dégagent pourraient aggraver la nausée. Si personne ne peut cuisiner pour vous, mangez des aliments qui nécessitent peu de préparation.
    • Sentez les écorces d'orange ou citrons, et boire des infusions à base de plantes.
    • Buvez beaucoup de liquide après les repas.
    • Consultez votre médecin si vous pouvez prendre des médicaments pour réduire les nausées.
  • Inappétence

    L'inappétence est un symptôme courant chez les patients atteints du SIDA et sa cause peut être organique (douleur, infections ...) ou fonctionnelle (anxiété, dépression ...). Bien que le patient n'ait pas faim, il est important de ne pas réduire la consommation d'aliments pour éviter la perte de poids et la malnutrition. Quelques conseils sont:

    • Mangez chaque fois que vous avez un appétit même si cela ne correspond pas à l'horaire habituel des repas.
    • Distribuer la nourriture en petites quantités tout au long de la journée.
    • Essayer différents alimentset différentes façons de les cuire, jusqu'à ce que vous trouviez une recette que vous aimez.
    • Buvez beaucoup de liquide (surtout eau, lait, jus naturels et infusions aux herbes), mais toujours après les repas.
    • Essayer de ajouter des épices et des substances aromatisantes aux plats, en veillant à ce que leur apparence soit la plus attrayante possible.
    • Évitez les liquides aromatisés (boissons gazeuses, bière ...), l’alcool et les aliments dégageant des gaz, car ils procurent une sensation de satiété et réduisent l’appétit.
    • Pratiquez des exercices pour stimuler l'appétit.
    • Essayez de manger toujours accompagné en famille ou entre amis, et dans une pièce ventilée et sans odeur.
  • Douleur ou malaise dans la bouche

    Les patients atteints du SIDA ont souvent des inflammations de la bouche et de la langue, ce qui peut entraver la prise de nourriture. Dans ces cas:

    Ne consommez que des aliments mous tels que des purées (par exemple des légumes enrichis en viande ou en poisson), des soupes, des crèmes, des pâtes et du riz très cuit, des yaourts et des fruits mous (bananes, avocats, kiwis, pommes flan, mangues), qui Ils peuvent être écrasés pour faire une bouillie.

    • Ramollir le pain et des céréales avec du lait, du jus ou de l'eau.
    • Utiliser une paille s'il est plus facile pour vous de boire de tels liquides.
    • Ne prenez pas de nourriture ou de boisson trop froid ou trop chaud.
    • Évitez les aliments très salés, très épicés, très acides ou très amerset tous ceux qui nécessitent une bonne mastication, ou qui sont collants ou difficiles à avaler.
  • Troubles digestifs

    Parmi les problèmes digestifs typiques des patients atteints du SIDA figurent les difficultés qu’ils rencontrent pour digérer certains aliments, la constipation et les ballonnements.Ces troubles ont généralement pour origine une atteinte de la flore bactérienne, parfois due à des antibiotiques ou à d’autres médicaments qu’ils prennent pour combattre les infections.

    Il convient que:

    • Mâcher lentement car cela facilitera la digestion.
    • Choisissez ces aliments plus facile à digérer.
    • Si le médecin recommande certains aliments, prenez-les régulièrement, comme s’il s’agissait de médicaments ou d’un traitement visant à réduire ou à éliminer le trouble digestif qui en souffre.
    • Essayer de éliminer certains aliments du régime pour voir si cela est mieux. Chaque personne est différente et ce qui fait du bien à certains peut être indigeste pour d’autres.
    • Pour lutter contre la constipation, buvez beaucoup d'eau, mangez-en de petites quantités tout au long de la journée et consommez beaucoup de fruits, de légumes crus et de grains entiers, en raison de sa forte teneur en fibres.
    • Pratiquez des exercices tous les jours. Rester actif prévient et soulage la constipation.
    • Pour atténuer la sensation de gonflement, limiter la consommation de liquides pendant les repas, éliminez de votre alimentation tous les aliments qui produisent des gaz, ainsi que les boissons effervescentes. Découvrez s'il existe des aliments particulièrement difficiles à digérer.

Témoignage : Lucie Hovhannessian, 26 ans, vit avec le VIH depuis 2012 (Août 2019).