L'incubateur fonctionne presque comme un "utérus artificiel", créant un environnement optimal pour le nouveau-né. Plusieurs aspects importants doivent être pris en compte dans le fonctionnement de l'incubateur et ses effets sur le bébé:

Contrôle de la température

Tous les incubateurs ont un capteur qui mesure la température corporelle du nouveau-né. Ce capteur s'appelle servocommande et colle à la peau du bébé. Lorsqu'il détecte que la température du bébé est inférieure à 36º, l'incubateur émet de la chaleur pour maintenir la température appropriée. Il est également capable de détecter la fièvre chez le bébé.

Isolement

L’incubateur est finalement un espace clos bien isolé grâce aux filtres à air qui se trouvent dans les tuyaux vers l’extérieur. Ces filtres sont capables de retenir la poussière et les allergènes présents dans l'environnement, mais jouent également un rôle très important dans la prévention des germes de l'extérieur susceptibles d'entrer en contact avec le nouveau-né. Par conséquent, les incubateurs sont très utiles pour protéger les nourrissons immunodéprimés.

Contrôle de l'humidité

Pour contrôler l'hydratation, non seulement la température de l'environnement est importante, mais également le degré d'humidité, puisqu'un environnement très sec favorise la déshydratation, même à basse température. L'incubateur dispose de capteurs qui, lorsqu'ils détectent une baisse sensible de l'humidité, activent les humidificateurs ambiants (beaucoup plus subtils que ceux que nous utilisons habituellement à la maison).

Contrôle du poids

La surface de l'incubateur a un poids électronique intégré qui garde un enregistrement continu du poids du bébé. Grâce à cela, nous pouvons voir comment le nouveau-né évolue sans avoir à se mobiliser à chaque instant.

Surveillance

Le nouveau-né qui se trouve dans un incubateur a dans sa surface corporelle plusieurs électrodes capables d’enregistrer les fonctions vitales de base. Ces capteurs comprennent un électrocardiogramme qui enregistre la fréquence cardiaque, un électroencéphalogramme qui enregistre l'activité du cerveau et des capteurs de fréquence respiratoire. Tous sont adaptés aux bébés prématurés et à ceux qui ne le sont pas.

Thérapie intraveineuse

Une des difficultés présentées par les nouveau-nés est la complication d'avoir une ligne intraveineuse qui peut être utilisée pour les hydrater avec des sérums ou pour s'injecter des drogues dans les veines. À l'intérieur de l'incubateur, vous pouvez laisser temporairement un dispositif intraveineux placé, ce qui sera très utile lorsque vous en aurez besoin. Cette méthode peut être supprimée à tout moment, étant donné que l’incubateur a au moins une des trappes latérales permettant le passage des instruments et des mains, afin de pouvoir manipuler le bébé si nécessaire.

Supplément d'oxygène

Les nouveau-nés prématurés sont beaucoup plus susceptibles de développer une maladie pulmonaire dans les premiers jours de leur vie. L’une des mesures à prendre dans ces cas est l’administration d’oxygène au bébé; on utilise généralement un masque, mais ce n'est pas un moyen très utile chez les nouveau-nés. L'incubateur permet de créer une atmosphère riche en oxygène qui favorise le bon développement du nouveau-né.

Ventilation mécanique

Il existe des situations graves dans lesquelles le nouveau-né ne peut pas respirer seul, par exemple s'il est dans le coma. Dans ces cas, il n'y a pas d'autre choix que de les intuber et de faire aspirer une pompe de l'incubateur.

Lumière ultraviolette

Tous les incubateurs ont une lampe UVA installée. Les rayons UVA sont des rayons lumineux que l'on retrouve également entre les rayons du soleil et qui, en quantité modérée, ont des effets bénéfiques sur l'organisme. Certains de ses effets consistent à activer la vitamine D endogène de l'organisme (ce qui empêche l'apparition de rachitisme chez les nouveau-nés) et à inactiver l'ictère néonatal, qu'il soit pathologique ou naturel.

Fonctionnement des Couveuses ET | Couveuses œufs EGGTECH - www.riversystems.it (Août 2019).