Vivre entouré par la nature dans l'enfance Cela peut être essentiel pour avoir une bonne santé mentale quand on est adulte. Une étude de l’Université d’Aarhus (Danemark) indique que les enfants qui grandissent près de environnements verts jusqu'à 55% moins de risque de développer certaines troubles mentaux plus tard. Et cet effet protecteur augmente plus longtemps ils vivent en contact habituel avec des espaces verts urbains ou ruraux. Le travail, qui a été publié dans la revue Actes de l'Académie Nationale des Sciences (PNAS), souligne l’importance de la conception de villes vertes et saines à l’avenir.

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont collecté les données obtenues par satellite entre 1985 et 2013, et localisé les espaces verts existant autour des foyers où vivaient des enfants de près d'un million de Danois. Ensuite, ils ont comparé ces données avec celles de citoyens danois touchés par un trouble psychiatrique. Ils ont ainsi découvert que les probabilités de développer un problème mental diminuaient progressivement à mesure que l'adulte il vivait entouré de campagne ou de forêt de la naissance à 10 ans.

La réduction du bruit et de la pollution des espaces verts en face des grandes villes contribue à réduire le stress et les risques de maladie mentale

Selon l’étude danoise, lorsqu’elle se développe dans des environnements naturels, le risque de toxicomanie et 55% moins d'alcoolisme. On a également constaté qu’il y avait 40% moins de risque de trouble névrotique ou liés au stress.

Les environnements ruraux sont plus sains pour l'esprit

La vie dans les grandes villes est associée à un risque accru de maladie psychiatrique, bien que les causes spécifiques soient inconnues. Le bruit, la pollution atmosphérique, les infections et les conditions économiques défavorables sont des facteurs qui augmentent la menace de développer un état mental. En revanche, selon d’autres études menées en milieu rural, la cohésion sociale est plus grande et les habitants pratiquent plus d’activité physique, ce qui favorise le développement cognitif des petits.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que plus de 450 millions de personnes dans le monde souffrent d'un trouble mental et ce nombre devrait augmenter. C'est pourquoi l'importance de ces études et de leurs applications pratiques dans les politiques publiques, étant donné que de plus en plus de personnes vivent en milieu urbain.

VibraConférence en direct avec Sylvain Didelot - Canalisation en direct (Août 2019).