Des chercheurs espagnols préconisent de promouvoir la consommation quotidienne de lait de chèvre et ses dérivés, car ils le considèrent comme un aliment fonctionnel naturel qui, de plus, est hypoallergénique, car sa teneur en caséine de type alpha, responsable d’une grande partie des allergies aux produits laitiers, est inférieure à celle du lait de vache.

Les scientifiques, appartenant au groupe de recherche AGR 206 du département de physiologie et à l'institut de nutrition et de technologie alimentaire «José Matáix» de l'université de Grenade, comparent les propriétés nutritionnelles du lait de chèvre à celles du lait maternel, et ils soulignent les multiples avantages pour la santé que leur consommation habituelle procure.

Les chercheurs expliquent que les patients souffrant d'anémie due à une carence en fer, par exemple, se rétablissent mieux s'ils incluent ce type de lait dans leur alimentation, car cet aliment a la capacité de réduire l'interaction entre le calcium et le fer. Ceci est lié aux substances qui contiennent, oligosaccharides-qui atteignent le gros intestin non digéré et fonctionnent aussi bien que les prébiotiques.

Le lait de chèvre a une teneur en lactose inférieure à celle du lait de vache et, en outre, il est plus facile à digérer, ce qui explique pourquoi les personnes intolérantes au lactose le tolèrent mieux.

Ses qualités hypoallergéniques sont dues au fait que sa teneur en lactose est inférieure à celle trouvée dans le lait de vache, auquel s’ajoute qu’il est plus facile à digérer, de sorte que les personnes intolérantes au lactose le tolèrent mieux.

Parmi ses nombreuses propriétés, des chercheurs de l'Université de Grenade soulignent que le lait de chèvre est riche en calcium, phosphore, sélénium et zinc, ainsi que de précieux micronutriments qui agissent en tant qu'antioxydant naturel et aident à prévenir le développement de maladies neurodégénératives.

Source: EUROPE PRESSE

La vérité sur les OGM - Jeffrey M. Smith - 2014 (Août 2019).