Une étude publiée dans Diabétologie a montré que les enfants de femmes victimes de diabète gestationnel (DG) au cours de leur grossesse, ils sont six fois plus susceptibles de développer un diabète ou un prédiabète que ceux qui n'ont pas été exposés à ce problème de santé maternelle.

Les chercheurs ont analysé le risque de développer chez les adolescents obèses intolérance au glucose dans le cas où ils avaient été exposés à DG au cours de leur phase prénatale, car ils voulaient vérifier si cette complication de la grossesse pouvait entraîner une altération à long terme du métabolisme du glucose.

La recherche a concerné 225 adolescents obèses qui présentaient une tolérance correcte au glucose à ce moment-là. Les scientifiques ont analysé leur exposition intra-utérine au DG et ont effectué un test de tolérance au glucose, qui a été répété après trois ans.

L'exposition prénatale au diabète gestationnel augmente le risque de développer une intolérance au glucose ou un diabète de type 2 à six fois

Selon les résultats, dans le groupe dont les mères ne souffraient pas de diabète gestationnel, seulement 9% avaient développé une intolérance au glucose ou un diabète de type 2, alors que 31% des jeunes dont la mère avait souffert de ce problème pendant leur grossesse .

Les auteurs du travail ont expliqué que l'exposition prénatale à DG était le facteur prédictif fondamental du développement d'une intolérance au glucose ou d'un diabète de type 2, en augmentant le risque de près de six fois par rapport aux sujets non exposés. femmes atteintes de MG sont examinées et, si nécessaire, des mesures de prévention et de traitement leur sont mises en place avant qu’elles ne développent pleinement les symptômes du diabète.

Grossesse 28 SA : le diabète gestationnel (Août 2019).