Le fruit de bois, comme les fraises, les canneberges ou les cerises, qui contiennent beaucoup de substances aux propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes, peuvent retarder la détérioration cognitive associée à vieillissement, aidant à maintenir l'acuité mentale et mémoire, si sa consommation est incluse dans le régime habituel.

Une étude menée aux États-Unis par des chercheurs du «Brigham and Women's Hospital» à Boston, impliquant plus de 121 000 femmes âgées de 30 à 55 ans, a révélé qu'une forte consommation de ces substances Les fruits peuvent retarder la détérioration des capacités cérébrales, telles que la mémoire, le raisonnement et la compréhension, résultant du vieillissement et commençant après 45 ans.

Les scientifiques attribuent cet effet et d'autres effets bénéfiques des fruits de la forêt sur la santé humaine à flavonoïdes, substances naturelles présentes dans les légumes et capables de réduire l’oxydation, réaction chimique qui endommage les cellules et est liée au vieillissement et à des pathologies telles que le cancer et les maladies cardiovasculaires.

Les scientifiques attribuent les effets bénéfiques des fruits de la forêt aux flavonoïdes, des substances naturelles présentes dans les plantes qui diminuent l'oxydation, liées à certaines pathologies.

Les données de recherche, publiées dans "Annals of Neurology", montrent que cette détérioration a été retardée en moyenne de 2,5 ans chez les femmes qui mangeaient beaucoup de baies - en particulier les fraises et les bleuets - par rapport à celles qui Ils n'ont pas mangé ce type de nourriture.

L'étude a débuté en 1976 et utilisait des questionnaires pour enregistrer les données relatives à l'état de santé et au mode de vie des volontaires, y compris la fréquence à laquelle ils consommaient des baies. Les femmes ont continué à répondre à ces questionnaires tous les quatre ans et, entre 1995 et 2001, des tests ont été réalisés pour évaluer la mémoire des participantes de plus de 70 ans.

La Dre Elizabeth Devore, une des auteurs de la recherche, a expliqué avoir également observé une diminution de la perte de mémoire chez les femmes consommant au moins deux portions de fraises et de bleuets par semaine. Le régime alimentaire pourrait déjà donner de bons résultats, surtout si vous commencez au cours des premières années de l'âge adulte.

Cette découverte a donc d'importantes répercussions sur la santé publique, car l'inclusion de ces aliments dans le régime alimentaire des adultes permettrait de retarder la détérioration cognitive et le développement de la démence à long terme.

Voici Une Excellente Recette Naturelle Pour Améliorer La Vue (Août 2019).