Pour ceux qui se demandent encore comment les aliments peuvent influer sur notre humeur ou s’il existe vraiment des aliments qui nous irritent plus que d’autres, Miguel Ángel Almodóvar, sociologue et spécialiste de la science populaire, y répond dans son livre Humeur alimentaire. La cuisine du bonheur (Oberon, Anaya) quand il dit que "les changements d'humeur et d'humeur générale sont produits essentiellement pour sept raisons qui ont beaucoup à voir avec les processus du corps pour transformer différents aliments. Il s’agit de la diminution du taux de sucre dans le sang, de l’augmentation de l’acide lactique, du dysfonctionnement du foie, de l’affaiblissement du système immunitaire, de la constipation, des allergies alimentaires ou des intolérances non détectées, ou de l'utilisation de régimes extrêmes ou monodietas ".

Et, le corps est sage et ne digère pas un plat de légumes de la même manière qu'un steak de viande rouge. Cela est dû au fait que certains aliments impliquent un processus de décomposition plus important, entraînant un plus grand travail de l'organisme et une accumulation de certaines substances toxiques qui ne sont pas les plus appropriées pour la santé. "Des produits tels que les produits raffinés (sucre, farine, riz ou pain blanc), la viande rouge et ses dérivés, les graisses saturées, les fromages salés, le tabac ou l’alcool augmentent le pH acide de notre sang et nécessitent un effort du système hépatique pour les digérer et les assimiler.

"Rien ne serait aussi ennuyeux que de manger et de boire si Dieu ne l'avait pas transformé en plaisir autant qu'en besoin" (Voltaire)

Aussi la consommation de substances excitantes ou nocifs tels que l’alcool, la caféine, le sucre ou des additifs chimiques, se traduit par un manque de concentration, de mémoire et d’attention, pour faire place à l’anxiété, à l’irritabilité et aux nerfs, clarifie la cuisinière et naturopathe Adriana Ortemberg.

Le humeur Il nous dit également que, dans notre bien-être émotionnel, non seulement ce que nous mettons dans notre bouche, nos influences, notre comportement avant la nourriture Cela affecte également notre humeur. Manger dans un état d'excitation, d'agression ou de colère "entrave la digestion et donc l'assimilation des nutriments", explique Adriana, qui conseille "de planter et d'encourager la détente à la table et dans l'environnement, d'éteindre la télévision, d'aérer le séjour où vous mangez, mangez assis et sans hâte, et mâche chaque bouchée beaucoup. "

D’excellents aliments pour nettoyer l’intestin (Septembre 2019).