Cette phase du travail comprend deux étapes: la dilatation passive (de 0 à 3 centimètres) et la dilatation active (de 3 à 10 centimètres). Voyons en quoi consiste chacune d'elles:

Dilatation passive

Il faut six à huit heures pour obtenir une extension de trois centimètres, bien que cela prenne parfois une journée entière. Les contractions sont plus accentuées mais toujours irrégulières (toutes les 10 ou 12 minutes). Au fil du temps, la douleur devient plus aiguë, les contractions s'intensifient et l'intervalle qui les sépare diminue. Lorsque des contractions régulières d'une minute se produisent, qui se reproduisent toutes les trois minutes, il est temps d'aller à l'hôpital.

Dilatation active

Dans cette phase du travail, les contractions sont plus suivies (toutes les deux ou trois minutes) et se dilatent environ un pouce par heure, bien que cela varie chez chaque femme. Le col de l'utérus s'élargit pour permettre au bébé de sortir, ce qui descend dans le canal génital.

C'est à ce moment que l'anesthésie épidurale est administrée, si tel est le souhait de la parturiente. Avec l'anesthésie, la sensibilité à la douleur est perdue, mais aussi la capacité de pousser.

Dilatation d'image [ Traitement d'images ] (Août 2019).