Une nouvelle étude, dirigée par le chercheur espagnol José María Huerta du Service d'épidémiologie du ministère de la Santé de Murcie et publiée dans «Stroke», révèle que les femmes qui marchent vite pendant trois heures ou plus par semaine , ils courent moins de risques de subir un AVC que ceux qui marchent moins ou ne marchent pas du tout.

Des études antérieures avaient déjà établi un lien entre la pratique d'exercices physiques et une diminution des risques d'accident vasculaire cérébral, un trouble dû à un blocage des artères ou à la rupture de vaisseaux sanguins dans le cerveau.

Selon les conclusions de l’étude espagnole, la vie sédentaire suppose un risque plus élevé de subir un AVC, alors que ce risque diminue chez les femmes qui marchent environ 210 minutes à un rythme soutenu chaque semaine. Le risque de ces femmes est même inférieur à celui d'autres personnes pratiquant d'autres types d'exercices, telles que la bicyclette ou des activités physiques plus intensives en peu de temps.

Les femmes qui marchent vite pendant trois heures ou plus par semaine ont moins de risques de subir un AVC

Le groupe de chercheurs dirigé par Huerta a interrogé environ 33 000 hommes et femmes sur leurs habitudes en matière d'activité physique, avant de les classer en fonction de leur sexe, du type d'exercice pratiqué et du temps consacré à l'activité physique chaque semaine.

Les auteurs de l’étude ont suivi ces volontaires pendant 12 ans et ont représenté 442 accidents cardiovasculaires, notant que les femmes qui marchaient régulièrement avaient 43% moins de risques de subir ces événements que le groupe des sédentaires.

Cependant, chez les hommes qui pratiquaient l'exercice aussi souvent que ces femmes, elles n'ont observé aucune différence dans le risque d'accident vasculaire cérébral, phénomène pour lequel Huerta n'a trouvé aucune explication.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti que les cas d'AVC devraient continuer à augmenter dans le monde entier. C'est peut-être pour cette raison que Huerta explique que, dans tous les cas, le message qui devrait être transmis à la population est, encore une fois, que l'exercice modéré de l'exercice est bénéfique pour la santé.

10 symptômes inquiétants qui indiquent qu’un AVC est proche ! (Août 2019).