Comme expliqué ci-dessus, la césarienne est l'opération obstétrique la plus fréquente dans les sociétés développées. C'est une procédure très populaire, et il est facile de dégager des idées fausses à ce sujet. Certaines déclarations qui circulent sur la césarienne et qui ne sont pas vraies sont:

  • La césarienne est une opération simple qui économise du travail

    Faux La césarienne a amélioré sa technique ces derniers temps, mais il s’agit toujours d’une opération chirurgicale comportant des risques (deux à trois fois plus que l’accouchement vaginal). Il implique un contrôle respiratoire, cardiaque et anesthésique strict, à la fois de la mère et du bébé, et constitue donc une option à prendre une fois que les risques et les avantages qui en découlent ont été évalués. De plus, son coût économique est élevé et la période postopératoire est longue.

  • La livraison vaginale endommage de façon permanente le plancher pelvien

    Faux Aucune étude fiable ne lie l’accouchement vaginal à certains troubles du plancher pelvien tels que l’incontinence urinaire (perte d’urine), le prolapsus vaginal ou le prolapsus rectal. L'accouchement par voie vaginale reste la meilleure option, car elle est la plus physiologique et offre les meilleures garanties à la mère et au bébé en bonne santé.

  • La mère peut opter pour une césarienne à tout moment

    Faux Naturellement, la mère est la personne qui a le droit de décider de la manière dont doit s'effectuer l'accouchement de son enfant et doit connaître toutes les options possibles, avec les risques et les avantages qui en découlent. Cependant, le choix d'un accouchement par césarienne doit toujours être motivé par des raisons strictement médicales que le gynécologue doit évaluer.

  • Aujourd'hui, presque toutes les livraisons se font par césarienne

    Faux En Espagne, environ une livraison sur quatre ou cinq est effectuée par césarienne. Par conséquent, la plupart des accouchements sont encore vaginaux et doivent donc être effectués dans la mesure du possible.

  • Les césariennes ont augmenté pour des raisons légales

    Faux Il est un fait que les administrateurs de la justice ont plus de doutes quand une césarienne n’a pas été pratiquée et qu’ils auraient pu résoudre un problème, que lorsque cela a été fait (même si cela n’est pas nécessaire); Il est plus facile pour l'équipe médicale d'opter pour une césarienne si l'accouchement n'a pas un parcours parfait. Mais cela ne concerne qu'un petit nombre de césariennes; L’augmentation constatée dépend principalement de l’amélioration de la technique opératoire et des nouvelles méthodes disponibles pour détecter les complications au cours de la grossesse et de l’accouchement.

  • Le nombre de césariennes continuera d'augmenter

    Faux Depuis la fin du siècle dernier, de nombreuses organisations médicales ont élaboré des règles et des protocoles pour éviter les césariennes évitables, toujours dans le but de préserver la voie vaginale physiologique. Sans aller plus loin, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a conclu que seulement 10% des accouchements nécessiteraient une césarienne, et recommande de ne pas dépasser ce pourcentage. Au cours des dernières années, le nombre relatif de césariennes n’a pas augmenté et on s’attend à ce qu’elles diminuent. Pour cela, il est nécessaire d'offrir des informations précises aux femmes enceintes, aux médecins et à la société en général.

Les vérités que les gens doivent connaître sur les femmes qui ont subi une césarienne (Août 2019).