Quelque 540 000 personnes sont décédées en 2016 à la suite du exposition au plomb, selon l’Institut d’évaluation sanitaire et sanitaire de l’Université de Washington (États-Unis). Dans la Semaine internationale pour la prévention de l'intoxication par le plomb, promu par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et qui se déroule du 21 au 27 octobre 2018, est destiné à alerter la population des risques pour la santé humaine d'entrer en contact avec ce métal toxique.

Bien que la plupart des pays du monde aient imposé des mesures pour lutter contre le plomb - un métal toxique générée naturellement dans la croûte terrestre - il reste encore trois pays - l’Iraq, l’Algérie et le Yémen - qui continuent à utiliser du carburant avec ce type de matériau, l’un des principaux moyens de contamination.

Sources d'exposition au plomb

Ce n’est que l’une des sources d’exposition à ce métal, que l’on trouve également dans les zones d’exploitation minière, de fabrication et de recyclage, ou de fusion. En outre, il existe, bien que de moins en moins, des peintures, des pigments, des vitraux, des munitions, des bijoux, des jouets et même des produits cosmétiques, qui ont conduit à leur composition.

Il est frappant que même l'eau peut contenir du plomb, car certains des tuyaux par lesquels ce liquide essentiel est distribué sont liés à ce matériau. Plus des trois quarts de la consommation de ce métal dans le monde est due à la fabrication de batteries au plomb-acide pour véhicules et est plus courante dans les pays en développement.

Il n'y a pas de niveau d'exposition sans danger, même une petite quantité de plomb peut affecter le bien-être physique et mental

Alors qu’on pensait auparavant qu’avoir des concentrations plus faibles de 5 μg / dL de plomb Dans le sang, cela n'entraînait aucun risque pour la santé. Aujourd'hui, on ne considère pas qu'il existe un niveau sans danger pour la population en général, car même de petites quantités peuvent nuire au bien-être physique et mental des personnes.

Risques d'exposition au plomb pour la santé

Boîte de plomb entrer dans le corps en respirant, à travers la peau ou par ingestion, et une fois que c'est fait, il est distribué dans tout le corps, en particulier dans le cerveau, le foie et les reins.

Les os et les dents peuvent stocker le métal et aller le relâchant pendant la grossesse, exposer le fœtus à ce métal, ce qui peut entraîner des avortements spontanés, des naissances prématurées, la mort du fœtus ou un faible poids à la naissance. Chez les adultes en général, les dangers de cette exposition se traduisent par des cas possibles d’hypertension et de lésions rénales.

Les enfants sont particulièrement vulnérables au plomb, car ils sont quatre fois plus nombreux que les adultes

Le développement du cerveau et du système nerveux des enfants peut être affecté par l'exposition au plomb, qui est plus vulnérable car, selon l'OMS, absorbe quatre à cinq fois plus que les adultes. En effet, beaucoup d’enfants ont l’habitude ou l’habitude de prendre tout ce qu’ils prennent à la bouche et, comme une étude récente l’a indiqué, même les jouets d’occasion peuvent contenir du plomb toxique.

L'accumulation de grandes quantités de ce métal pourrait provoquer une anémie, une insuffisance rénale, une toxicité des organes de la reproduction, des convulsions, le coma et même la mort d'enfants. En outre, ceux qui survivent à une intoxication par ce métal tendent à avoir des troubles du comportement, des troubles mentaux, un manque d'attention et une réduction de leur quotient intellectuel, entre autres problèmes.

Pour toutes ces raisons, l’OMS a demandé instamment à tous les pays de s’engager à lutter contre le plomb afin de réduire le nombre de décès et de malades dus à ce type d’empoisonnement, en plus de prévenir les problèmes d’invalidité qu’il provoque.

Tout savoir sur le lapin (Août 2019).