Suite à la recommandation de l'Agence européenne des médicaments, la Commission européenne a autorisé l'utilisation de Gardasil le vaccin quadrivalent contre le virus du papillome humain (VPH) chez les enfants de 9 ans et les jeunes de 16 à 26 ans, ce qui en fait le premier vaccin contre ce virus pouvant être administré aux deux sexes.

Le médicament, commercialisé par Sanofi Pasteur MSD et disponible depuis 2006, protège contre quatre types de virus (6, 11, 16 et 18). Sa fiche de données a été mise à jour en fonction des résultats d'un essai clinique dans lequel son efficacité a été confirmée pour prévenirverrues génitales, une condition commune chez les jeunes et dont l'incidence augmente.

En outre, cette dernière étude s’ajoute à d’autres qui montrent la forte réponse immunitaire produite par le vaccin chez les adolescents âgés de 9 à 15 ans.

La vaccination des hommes contre le VPH peut aider à réduire la circulation du virus et ainsi améliorer les résultats du vaccin chez les jeunes femmes.

Comme l'a expliqué Benoit Soubeyrand, directeur médical de Sanofi Pasteur MSD en Europe, ainsi que la prévention de l'apparition de verrues génitales chez les jeunes garçons et les jeunes filles, Gardasil Il peut contribuer à réduire la circulation du VPH et, ainsi, à améliorer les résultats de la vaccination chez les jeunes femmes.

L'efficacité clinique du vaccin a également été incluse dans la fiche technique du nouveau vaccin pour prévenir lésions précancéreuses de l'anus causée par les types 16 et 18 du VPH, comme l'a prouvé une sous-étude menée auprès d'hommes ayant déclaré avoir des relations sexuelles avec d'autres hommes. Les deux types sont responsables de 70% des lésions précancéreuses de l'anus, 80% des cancers de l'anus et 70% des cancers du pénis.

Cette étude, comme indiqué par des sources de l'entreprise, s'est basée sur les lésions précancéreuses en tant que marqueur du cancer anal, car il n'est pas possible d'étudier la prévention de cette pathologie pour des raisons éthiques.

Source: EUROPE PRESSE

Les limites du vaccin contre la grippe (Août 2019).