L'épilepsie est une maladie cérébrale, produite par différentes causes, caractérisée par la répétition de crises qui se produisent lors d'une décharge excessive de cellules nerveuses (neurones). Les personnes qui en souffrent peuvent avoir de violents spasmes musculaires ou même perdre conscience. Bien sûr, tout cela ne les empêche pas de faire de l'exercice.

Les personnes souffrant d'épilepsie peuvent faire du sport, il n'y a aucune base scientifique pour empêcher un adolescent de faire de l'exercice. Les exercices physiques et intellectuels réduisent les risques de crise épileptique. Il est donc bon d'encourager la personne à faire du sport.

Tout comme il existe différents types de crises d'épilepsie, il existe des variations entre les patients. Chaque cas doit donc être étudié individuellement, en adaptant l'exercice aux limites de cette personne.

Si le patient a des crises contrôlées, il n'a pas besoin de restrictions spéciales dans le sport. Mais si vous avez des crises fréquentes, il est important de les surveiller tout en faisant du sport pour qu’ils ne subissent aucun danger.

La pratique de sports de plein air est très saine au cours de l'épilepsie. Parfois, des crises d'épilepsie apparaissent lorsque la personne s'ennuie ou n'a que peu d'activité physique ou mentale.

Il est commode de pratiquer des sports de groupe où l’entraîneur et ses coéquipiers savent comment agir en cas de crise épileptique. On peut donner au début de la saison un traitement de premier secours, pour savoir comment se comporter en toute situation de danger, sans avoir à dire qui dans le groupe souffre de cette maladie, préservant ainsi leur vie privée et laissant la personne qui raconte librement qui vouloir

Il est important de savoir que si une crise survient pendant la pratique d'un sport, ce n'est pas en raison de l'activité que vous faites puisque les crises apparaissent sans raison apparente.

SPORT ET ÉPILEPSIE... IMPOSSIBLE ? (Août 2019).