À l’adolescence, les parents réduisent l’attention accordée à la pratique du exercice physique de leurs enfants, une phase critique dans laquelle il peut y avoir une augmentation des attitudes sédentaires. C’est ainsi que Emilio José Martínez, professeur à l’Université de Jaén (UJA), et directeur d’une enquête visant à savoir comment soutien parental peut influencer la performance des activités, dans le la réussite scolaireet dans l'estime de soi des plus jeunes.

Dans les résultats de l’étude réalisée avec un groupe d’élèves âgés de 12 à 18 ans à Jaén et leurs parents, il a été observé que soutien des parents dans la pratique de l'exercice physique, que ce soit par encouragement, argent pour les cours ou accompagnement des installations, se traduit par une augmentation de la fréquence des activités des adolescents, de meilleures notes dans les matières de base, ainsi que par une meilleure estime de soi et une auto-évaluation .

L'attitude des parents, clé pour que les enfants puissent faire de l'exercice

Pour développer ce travail, le groupe de recherche sur l’activité physique appliquée à l’éducation et à la santé (AFAES) de l’UJA a analysé les Influence du contexte familial dans les activités sportives des enfants. À cette fin, deux programmes parascolaires ont été mis en place, dans lesquels il fallait exercer, entre modéré et vigoureux, au moins une heure par jour. Le choix du sport ou de l'activité est libre et doit être supervisé par les parents et les enseignants d'éducation physique. La durée de l'exercice, les calories brûlées et la fréquence cardiaque ont été enregistrées par un moniteur de fréquence cardiaque et, dans d'autres cas, par un podomètre.

Les adolescents se sentent plus motivés et ont plus de plaisir à pratiquer des exercices physiques s'ils ont le soutien de leurs parents

Les chercheurs ont expliqué que les enfants se sentent plus motivés lorsqu'ils font de l'exercice et s'amusent davantage s'ils se sentent soutenus par leurs parents. En ce qui concerne plus particulièrement les performances scolaires, ce n’est pas la première étude à se rapporter à l’amélioration des notes et, dans ce cas, il a été démontré que le résultat était indépendant du niveau socio-éducatif des parents. La somme de tous ces facteurs donne aux adolescents une bonne estime de soi, selon l’étude.

Moins d'exercice que recommandé

Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de faire au moins une heure d'exercice pendant cinq jours par semaine être considéré comme une personne active. Cependant, le directeur de cette étude, Emilio José Martínez, a déclaré qu’avec seulement deux heures d’éducation physique, une semaine d’enseignement à l’école ne suffisait pas. Par conséquent, il exhorte les parents à encourager les sports chez leurs enfants afin que les enfants et les adolescents puissent tirer parti des avantages considérables de l'exercice.

Principe pour réussir dans les affaires et dans la vie (LA TECHNIQUE DES 3P) (Septembre 2019).