Huit millions d'enfants résidant dans des pays de l'Asie du Sud-Est n'ont pas été vaccinés contre la rougeole et risquent donc de contracter cette maladie infectieuse, qui a mis fin à la vie de plus de 70 000 enfants dans 11 pays de la région au cours de l'année 2011.

Samlee Plianbangchang, directrice de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Asie du Sud-Est (OMS), a également indiqué que les flambées de rougeole constituaient un obstacle au développement de ces pays, alors que le vaccin était administré à la population. un moyen «rentable» d'éliminer à la fois cette maladie et la rubéole.

Les gouvernements de ces pays se sont engagés à éliminer la rougeole et à lutter contre la rubéole et le syndrome congénital d'ici 2020 et pour atteindre cet objectif, il sera nécessaire d'atteindre et de maintenir 95% de l'immunité de la population contre ces maladies. En outre, développer un système de surveillance pour les cas possibles.

L'administration du vaccin à la population est un moyen "rentable" d'éliminer à la fois la rougeole et la rubéole

Selon les données de l'OMS, dans ces pays, entre 2000 et 2011, le taux d'incidence de la rougeole a été réduit de 63%, passant de 69,9 à 25 par million d'habitants. Au cours de cette période, les décès dus à la rougeole en Asie du Sud-Est ont également été réduits de 48%.

Cependant, les experts craignent que les progrès en matière de vaccination de la population ne soient pas aussi rapides qu'ils le devraient et que l'objectif fixé pour 2020 ne soit pas atteint. Par conséquent, l'OMS appelle ces gouvernements à combler les "lacunes" financières et des techniciens en attente afin que la rougeole puisse être éradiquée de la région à cette date.

Etats-Unis: la rougeole se propage en Arizona (Août 2019).