Aux États-Unis, il y a une épidémie d'obésité chez les enfants. Au cours des 25 dernières années, la prévalence de l'obésité chez les enfants a triplé et plusieurs cas cliniques montrent que cette maladie est à l'origine de graves problèmes de santé chez les enfants, en particulier de troubles cardiovasculaires.

L'hypercholestérolémie survient lorsque les taux de cholestérol dans le sang sont supérieurs à ce qui est considéré comme normal. Les régimes alimentaires inadéquats, les maladies du foie, du système endocrinien et rénal, ainsi que l’hypercholestérolémie familiale, sont des facteurs qui influent sur son augmentation. Si les niveaux recommandés sont dépassés, les chances de développer des maladies coronariennes sont augmentées.

L'American Academy of Pediatrics recommande de réduire l'âge à huit ans pour traiter les médicaments contre l'obésité chez les enfants, car la présence de problèmes cardiovasculaires à un âge précoce devient très fréquente. Une recommandation qui ne manque pas de controverse a suscité la controverse parmi les experts puisque les essais de prévention primaire ont montré une diminution des taux d’événements cardiovasculaires, mais pas une diminution de la mortalité chez les adultes.

La principale conséquence négative de l'excès de cholestérol dans le sang est l'apparition de maladies coronariennes.

À l'âge de huit ans, le cerveau et d'autres organes de l'enfant sont encore au stade du développement. On craint donc que la pharmacothérapie à long terme qui l'amorce à cet âge ne nuise au système nerveux central, à la fonction immunitaire, hormones, métabolisme ou autres systèmes de manière imprévue.

La grande question qui se pose est donc de savoir s'ils sont disposés à traiter l'hypercholestérolémie associée à l'obésité chez les enfants avec un nombre croissant de médicaments puissants destinés aux adultes ou à adopter des mesures telles que la réglementation des aliments. l'amélioration de la qualité de la nutrition à l'école, la promotion de l'activité physique à l'intérieur et à l'extérieur du milieu scolaire et le financement accru des programmes de prévention et de traitement de l'obésité.

Dépister et prévenir l'obésité infantile (Août 2019).