Bien que son âge de départ puisse être précoce, pour le diagnostic de mythomanie ou d'accoutumance au mensonge un âge minimum de 18 ans est requis, c'est-à-dire lorsque la personnalité est considérée comme formée et établie, la personne étant pleinement consciente de ses actions et des conséquences qu'elles entraînent pour les autres. Éviter de confondre avec des fabrications enfantines qui ne sont pas des mensonges car elles ne déforment pas la réalité, puisque celle-ci n’a pas encore été façonnée et que l’enfant la mélange aux faits de l’imagination.

En plus de l’âge, dans la mythomanie, il faut distinguer qu’il existe une vérité intention de tromperet que ces mensonges ne sont pas la manifestation d’autres désordres psychologiques tels que le désordre factice, où le mensonge poussé à l’extrême devient la réalité du patient; ou montre la détérioration de certaines fonctions cognitives, comme dans le cas des démences, dans lesquelles le patient, de manière inconsciente, en peluche avec "mémoires inventées" ses lacunes de mémoire.

Il faut aussi le distinguer de ceux qui gagnent leur vie de la duperie et s’y consacrer professionnellement, ce qu’on appelle un simulateur, qui est totalement conscient du mensonge de leurs paroles et des conséquences qu’ils provoquent, et malgré cela, ils trompent; tout cela sans être motivé par la notoriété ou l'admiration qui peut s'éveiller chez les autres, avec une personnalité ayant une faible estime de soi, mais en cherchant un gain personnel ou en atteignant un certain objectif.

Le Trouble Borderline, c'est quoi ? (Septembre 2019).