Le Diagnostic de la myasthénie il repose sur des suspicions cliniques, confirmées par des tests complémentaires.

Soupçon clinique

À l'examen, on observe une vision double, l'apparition de fatigue musculaire après un exercice répétitif, une paupière tombante (le "test de glace" convient pendant deux minutes sur la paupière tombante et son effet), etc.

Test d'edrophonium ou de tensilon

Il est utilisé chez les patients aux paupières tombantes ou à vision double. Il consiste à injecter 2 mg d'un médicament appelé edrophonium (Tensilon) et à vérifier si les symptômes disparaissent en moins d'une minute; l'amélioration dure 5 minutes. Il est nécessaire d'avoir de "l'atropine" pour neutraliser les éventuels effets indésirables du médicament (arythmie, hypotension, bradycardie). La sensibilité du test est de 80 à 90%, mais le résultat peut être associé à des faux négatifs et des faux positifs.

Études électrophysiologiques

  • Stimulation nerveuse répétitive: d'un nerf (6-10 fois), en vérifiant les changements dans la contraction musculaire. Dans le GM, il y a une diminution> 10% vers le quatrième stimulus. Sensibilité de 75% dans la MG généralisée.
  • Électromyographie à fibre unique: stimulation de deux fibres musculaires individuelles. En MG, le temps de contraction de la seconde par rapport à la première est augmenté. Ce test a une sensibilité de 95%, bien qu'il ne soit pas spécifique à la myasthénie.

Tests sérologiques

  • Anticorps anti-récepteur de l'acétylcholine: s'ils sont (+), ils confirment la MG. Ils sont présents dans 80 à 90% des MG généralisées et dans 50% des MG oculaires.
  • Anticorps anti-musc: (+) chez 50% des patients présentant des anticorps anti-récepteur de l’acétylcholine (-).
  • Anticorps négatifs: aucun type n'est détecté mais la MG est atteinte.
  • Autres anticorps: "Muscle anti-strié", "anti-titine" et "anti-ryanodine".

Autres tests pour diagnostiquer la myasthénie

  • Tests sanguins: détecter la présence éventuelle de maladies auto-immunes associées (lupus, thyroïdite, polyarthrite rhumatoïde ...).
  • Tests radiologiques: résonance magnétique nucléaire (RMN), CT ... pour le diagnostic différentiel.

Diagnostic différentiel de la myasthénie

Il existe d'autres pathologies qui présentent des symptômes similaires à la myasthénie:

  • Myasthénie oculaire: Ophtalmopathie thyroïdienne, ophtalmoplégie externe chronique chronique, dystrophie myotonique, pathologie du tronc cérébral.
  • Myasthénie générale générale: Fatigue chronique, botulisme, syndromes myasthéniques congénitaux, maladie du motoneurone, lésions obstructives de l'oropharynx.

Santé - Un diagnostic, une nouvelle vie (Août 2019).