Le diagnostic de grippe Commun ne nécessite généralement pas de tests de laboratoire. Les symptômes compatibles déjà décrits et leur apparition à la période de l'année (automne-hiver) rendent le diagnostic plus que probable.

Depuis l’apparition de l’influenza A il ya quelques années, on procède à la détermination rapide de l’une de ses protéines au moyen d’un frottis ou d’un brossage de la muqueuse du pharynx, ce qui peut être réalisé rapidement (30 à 60 minutes), et sa confirmation après 48 heures avec une analyse plus exhaustive (PCR). Il ne faut pas oublier que ce n'est pas un test de routine pour tous les cas de grippe, il n'est recommandé que dans les cas de gravité particulière ou lorsque les complications qui surviennent nécessitent un traitement plus spécifique.

Des échantillons respiratoires doivent être prélevés dans les premiers jours de l’infection pour que les tests soient plus rentables. À partir du cinquième jour de maladie, les virus ont tendance à diminuer leur capacité de réplication et deviennent donc moins détectables.

En ce qui concerne les complications de la grippe, en particulier la pneumonie, il faudra procéder à une radiographie pour vérifier son existence.

Un diagnostic de la grippe à l'entrée des urgences du Chuga (Août 2019).