Le virus d'Epstein-Barr (EBV) responsable de la mononucléose infectieuse peut être isolé en laboratoire à partir de la salive, du sang périphérique ou du tissu lymphoïde. La présence de Lymphocytes T atypiques (lymphocytes Downey) plus de 10% corrobore également le diagnostic.

Des études sérologiques sont menées pour démontrer la présence d’anticorps hétérophiles, tels que Paul Bunnell-Davidson test, pour diagnostiquer la mononucléose infectieuse.

Une autre technique plus récente pour démontrer la présence de ces anticorps est celle du Mono Test (Hoff-Bauer). Ces tests permettent de différencier la mononucléose d’autres maladies pouvant présenter des symptômes similaires, telles que celles causées par le cytomégalovirus, le virus de l’hépatite ou le SIDA, toxoplama gondii, certaines drogues, etc.

Mononucléose infectieuse : causes, symptômes et traitement Maladies infantiles (Août 2019).