Le diagnostic néonatal universel de la surdité c'est la méthode de choix utilisée pour évaluer tous les nouveau-nés.

L'otoscopie ou l'examen à la lumière de l'oreille externe et jusqu'au tympan ne devrait manquer dans aucune évaluation d'une personne malentendante. Ce test peut détecter des obstructions de l'oreille externe, des infections, des tumeurs, etc. Si l'otoscopie révèle des altérations de la transmission de la lumière à travers le tympan, le CAT ou la résonance devrait être utilisé pour éliminer les problèmes de chaîne ossiculaire ou d'autres structures.

L’otolaryngologue peut également recourir à l’exploration par touche, qui permet de révéler des altérations dans la transmission du son à travers les structures osseuses telles que le processus mastoïde.

Les nouveau-nés sont testés pour les émissions otoacoustiques induites et potentiels évoqués auditifs. Chez les enfants plus âgés (à partir de quatre ans), des tests supplémentaires peuvent être réalisés nécessitant la collaboration de l'enfant pour les effectuer, tels que l'audiométrie de jeu et la tympanométrie. Les audiométries permettent d'observer les mouvements réflexes en présence ou en l'absence de sons; le jeu est utilisé pour créer une réponse conditionnée pour que l'enfant exécute une action ou un jeu qui montre quand il entend le son.

Lorsque la perte auditive commence tôt dans la vie, le développement de la parole et du langage, le développement social et émotionnel, le comportement, l’attention et les performances scolaires peuvent être affectés. Pour cette raison, la présence d'une perte auditive doit être prise en compte chez tout enfant présentant des difficultés d'élocution et de langage, avec des résultats scolaires inférieurs à la moyenne, un comportement médiocre et un manque d'attention en classe.

Le test auditif complet en 6 étapes (Septembre 2019).