Le Diagnostic de la maladie de reflux gastro-oesophagien Elle est réalisée fondamentalement avec l'historique clinique du patient, avec la description de ses symptômes. Lorsque la clinique est typique de cette maladie, la probabilité de l’avoir est très élevée, de sorte que le traitement est directement établi sans nécessiter d’études supplémentaires.

Dans les cas où les symptômes ne sont pas aussi clairs ou en cas de suspicion de complication due au reflux, des tests de diagnostic seront effectués. Parmi ceux-ci, il est nécessaire de différencier les tests qui déterminent l'existence d'un reflux pathologique, qui révèlent la répercussion du reflux sur l'œsophage.

Présence de reflux

Actuellement, il est généralement admis que la meilleure méthode pour établir l'existence d'un reflux est la mesure du pH dans l'œsophage. Ce test s'appelle pHmétrie; il est réalisé au moyen d'une sonde à l'extrémité de laquelle une électrode est placée, ce qui permet d'évaluer l'acidité présente dans l'œsophage et, par conséquent, de quantifier le reflux.

Impact du reflux

L'endoscopie est la technique la plus utile pour évaluer l'intensité du reflux gastro-œsophagien et confirmer ses conséquences sur la muqueuse œsophagienne. Il consiste en l'introduction d'une caméra qui permet de voir l'intérieur du tube digestif, ainsi que de montrer les complications du reflux et de classer sa gravité.

Reflux gastro-oesophagien : des symptômes au diagnostic (Septembre 2019).