Pour établir le diagnostic de spondylarthrite ankylosante, le médecin s’appuie sur les symptômes présentés par le patient et sur l’examen physique, bien qu’il puisse également demander certains tests pour le confirmer:

  • Histoire clinique: le patient fait état de douleurs aux articulations qui durent depuis plusieurs années et qui augmentent depuis quelques mois.
  • Exploration physique: Différentes manœuvres doivent être effectuées comme décrit ci-dessous.
  • Test de Schober: Les mains sont placées au-dessus et au-dessous de la colonne lombaire. Le patient est ensuite invité à se baisser. Si la motilité lombaire est normale, les mains du médecin doivent être séparées de 5 cm supplémentaires.
  • Expansion thoracique: Le périmètre thoracique est mesuré avec un ruban à mesurer, à la fois en inspiration et en expiration. L'expansion normale est supérieure à 5 cm lorsque l'air entre dans la cavité thoracique.
  • Analyse de sang: offre des données sur l'intensité du processus inflammatoire.
  • Radiologie: Les rayons X du bassin et de la colonne vertébrale sont pris. Au début de la maladie, les images sont normales; des érosions apparaissent ensuite sur les marges osseuses adjacentes à l'articulation. Dans la colonne vertébrale, apparaissent des ossifications des ligaments qui unissent les vertèbres, ce qui lui donne un aspect appelé "canne de bambou".
  • TDM ou IRM: Ces tests ne sont pas effectués systématiquement, mais peuvent être nécessaires si la radiographie conventionnelle ne fournit pas suffisamment de données pour déterminer s’il s’agit de cette maladie, ou parce qu’elles montrent la présence d’une compression nerveuse pouvant conduire à des symptômes neurologiques.

Certains signes et symptômes pouvant mettre du temps à apparaître et à s'exprimer de manière non spécifique, des critères sont établis pour aborder le diagnostic de la spondylarthrite ankylosante. Il est connu comme le Critères de New York, et ils sont les suivants:

  • Critères cliniques: maux de dos de caractère inflammatoire pendant au moins trois mois (améliorés avec l’activité, aggravés avec le repos); limitation de la mobilité des colonnes; diminution de la capacité thoracique par rapport à leur groupe d'âge et leur sexe.
  • Critères radiologiques: présence de sacroiliite (grades bilatéraux II / unilatéraux III à IV).

La spondylarthrite ankylosante (2/3) : symptômes et diagnostic (Août 2019).