Bien que le curetage C'est une technique qui implique rarement des complications, il y a des moments où des problèmes surviennent à la suite de l'exécution de ce test. Les plus importants sont:

  • Ponction de l'utérus: Cela se produit lorsque la tige de curetage frappe trop sur la surface utérine et parvient à perforer l'utérus. Cela se produisait plus souvent dans le temps, quand il n’y avait pas de caméra permettant de voir l’intérieur de l’utérus, c’est maintenant plus rare. Pour résoudre ce problème, la chirurgie doit être effectuée dans la salle d'opération; dans le pire des cas, l'utérus devrait être retiré.
  • Occlusion de l'utérus due à des cicatrices: C'est ce qu'on appelle le syndrome d'Asherman. Une fois le curetage terminé, les surfaces utérines doivent cicatriser, mais il arrive parfois qu’elles se touchent et guérissent ensemble. De cette manière, la cavité de l’utérus s’effondre et ne permet pas à une grossesse de se développer, provoquant ainsi une stérilité permanente.
  • Déchirement du col utérin: Bien que rare, il peut arriver que lorsque le col est dilaté, ou lors de la manipulation ultérieure lors du curetage, il soit déchiré par l’un des bords. Dans ce cas, le problème peut être résolu à l'heure actuelle en cousant la déchirure si elle est petite; si elle est trop grande, une chirurgie plus profonde devrait être effectuée.
  • Infection: Pendant le curetage, plusieurs instruments sont introduits à l'intérieur de la cavité utérine. Dans tous les cas, ces instruments doivent être stériles pour éviter le transfert de germes à l'intérieur. Cependant, il se peut que les microbes du vagin de la femme soient transférés à l'intérieur de l'utérus et lui soient nocifs. Dans un tel cas, une infection se développerait et provoquerait de la fièvre, des pertes vaginales odorantes, etc. Il est traité avec un traitement antibiotique, intraveineux s'il est grave.
  • Abandonner le tissu à l'intérieur de l'utérus: Lorsqu'un curetage est effectué, tout le tissu endométrial qui a été raclé de la surface doit être retiré. Lorsqu'une partie de ce tissu reste à l'intérieur de l'utérus, il peut pourrir et servir de foyer d'infection à l'avenir. Ceci est particulièrement grave lorsqu'un curetage est effectué pour un avortement.
  • Hémorragie: Comme dans les chirurgies, l'une des complications les plus fréquentes est le saignement de la plaie, qui dans ce cas se forme à la surface utérine. Il est rare que ce soit grave, puisqu'il n'y a pas de grandes artères à ce niveau de l'utérus, mais après ou pendant le curetage lui-même, il est nécessaire de s'assurer que le saignement n'est pas trop abondant.

Au bloc opératoire, au moment de son anesthésie générale, Eve (La Villa 2) angoisse! (Août 2019).