Avez-vous des allergies? Avez-vous un smartphone? Eh bien, vous pouvez déjà bénéficier de «Alerta Polen», une application novatrice en Espagne pour smartphones - 3G ou téléphones mobiles avec services de données (iPhone, Android, Nokia, Apple) - qui informe le patient des niveaux spécifiques de pollen à qui est allergique et seulement les provinces qui sont d'intérêt.

Il ne reste plus rien, puisque lorsque les seuils d'alerte sont dépassés, vous recevez une alarme sur le mobile qui vous avertit de la situation de risque à l'endroit où vous vous trouvez. De cette façon, vous pouvez savoir s'il vous convient de limiter votre séjour à l'extérieur et de commencer le traitement indiqué par votre allergologue.

En juin, nous pollinisons les graminées, les pollens les plus allergènes et les plus répandus dans notre pays. En fait, huit patients allergiques sur dix en Espagne sont sensibles à ce type de pollen. En outre, cela coïncide avec la pollinisation de l'olivier. Par conséquent, durant tout le mois de juin, «AlertaPolen», promu par la Société espagnole d'allergologie et d'immunologie clinique (SEAIC), enverra des données mises à jour quotidiennement et hebdomadairement pour le reste de l'année.

Les symptômes respiratoires des personnes allergiques dépendent directement des concentrations atmosphériques. Ainsi, grâce à 'Polen Alert', "les patients seront informés de la quantité de pollen existante et sauront si le risque qu'ils présentent de présenter des symptômes de rhinite ou d'asthme bronchique est faible, moyen ou alerte", explique-t-il. Dr. Feo Brito, coordinateur du Comité d’aérobiologie du SEAIC, rappelle que "dans les rhinites et l’asthme dus à une allergie au pollen, il est très important de poursuivre le traitement d’entretien jusqu’à la pollinisation des plantes auxquelles le le patient est allergique. " De cette manière, qualifie-t-elle, "non seulement les symptômes sont soulagés, mais également l'inflammation bronchique est contrôlée et les nouveaux épisodes d'asthme bronchique sont évités".

Allergique Une personne sur quatre est allergique Les maladies allergiques ont doublé au cours des 15 dernières années, touchant 25% de la population, c'est-à-dire qu'une personne sur quatre est allergique. C'est ce qu'a souligné le Dr José M. Olaguibel, président de la SEAIC et allergologue du service des allergies du complexe hospitalier de Navarre. Cependant, "les patients allergiques au pollen ont accès à des informations génériques qui ne sont pas très sélectives ni précises. La nouvelle application permettra donc aux personnes concernées de planifier leurs activités à l'étranger et de commencer leur traitement préventif", souligne-t-il.

Le Dr Olaguibel explique que l'application «AlertaPolen» inclut tous les pollens allergènes, avec leurs noms scientifique et vulgaire, afin de faciliter l'information des patients. La liste est constituée de cupresáceas (arizónicas), de plantains d'ombre (platanus), de plantago (plantains), d'herbes, d'olives, de quenopodiacées (salsola), de parietaria (urticáceas) et de betuláceas (bouleaux).

Pour télécharger la demande, des liens directs seront bientôt disponibles sur le site Web du Comité d’aérobiologie (www.polenes.com) et de la Société espagnole d’allergologie et d’immunologie clinique (www.seaic.org).

Source: SEAIC / AstraZeneca

CYPRIEN - TECHNOPHOBE (Août 2019).