Vous ne devez pas soumettre de TAC dans les cas suivants:

  • Si vous êtes allergique à l'iode ou aux produits de contraste, vous pouvez effectuer le test, mais en évitant l'administration de produit de contraste.
  • L'utilisation d'un produit de contraste oral est contre-indiquée en cas de suspicion de perforation du tube digestif et avant de procéder à une endoscopie digestive ou à une intervention chirurgicale incluant le tube digestif.
  • L'utilisation d'un produit de contraste par voie intraveineuse est contre-indiquée en cas de maladie grave des reins ou du cœur et dans certaines tumeurs telles que le phéochromocytome ou le myélome. Il est également contre-indiqué dans le cas de certaines maladies de la thyroïde, car l'iode qui porte le contraste peut être nocif pour la thyroïde.
  • La grossesse est une contre-indication au test, avec ou sans contraste.

CT scan pendant la grossesse et l'allaitement

Le scanner doit être évité pendant la grossesse, en particulier pendant le premier trimestre, à cause du risque de radiation pour le fœtus. L'allaitement en général ne contre-indique pas la performance du test, même si un contraste par voie intraveineuse est administré. La quantité de produit de contraste pouvant être excrétée par le lait représente moins de 1% de la quantité administrée et la quantité absorbée par le bébé par l'intestin représente moins de 1% de ce que vous ingérez. Par conséquent, la quantité pouvant atteindre le bébé est si petite qu'il n'est pas recommandé d'arrêter l'allaitement pour effectuer un scanner avec contraste.

Cependant, les mères préoccupées par le risque minimum qu'elles peuvent avoir pour leur enfant, cette exposition minimale au contraste, peuvent éviter l'allaitement pendant 24 heures après la procédure. C'est le temps qu'il faut pour éliminer tout le contraste du sang de la mère. Pendant ces 24 heures, la mère peut pomper son lait et le jeter. En prévision de cette période au cours de laquelle vous n'allaitez pas, la mère peut exprimer son lait avant le test et en stocker suffisamment pour couvrir les besoins de l'enfant pendant 24 heures.

Antidépresseurs : attention danger ! (Août 2019).