Les quelque 661 000 nouveaux cas de syphilis congénitale -Le transmis par la femme enceinte à votre futur bébé, qui s'est produit en 2016 a causé plus de 200 000 décès de foetus et de nouveau-nés, selon le dernier rapport sur cette maladie préparé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le la syphilis Avec environ six millions de nouveaux cas par an, il s’agit d’une infection sexuellement transmissible; elle est donc considérée comme l’une des plus courantes au monde. Quand une femme infectée par la bactérie qui cause cette maladie, Treponema Pallidum, tombe enceinte et ne reçoit pas le traitement nécessaire peut transmettre l’infection au bébé pendant la grossesse, appelée syphilis congénitale.

La syphilis congénitale peut être prévenue avec un traitement antibiotique que la mère doit prendre au cours du premier trimestre de la grossesse

Cette maladie est généralement fatale, mais elle peut également entraîner une insuffisance pondérale à la naissance, une prématurité et différentes malformations congénitales. C'est le deuxième cause de mortalité fœtale évitable dans le monde (le paludisme est le premier) et bien que certains enfants ne présentent pas de symptômes de syphilis à la naissance, ils peuvent apparaître quelques semaines, voire des années plus tard. Pour éviter que le fœtus ne soit infecté, la mère infectée par cette maladie doit être médicamentée avec benzathine pénicilline au début de la grossesse ou au moins pendant le premier trimestre.

Les cas de syphilis congénitale diminuent mais restent élevés

Selon l'étude de l'OMS, publiée dans la revue scientifique PLOS ONE, Sur les 661 000 cas de syphilis congénitale, 355 000 bébés sont nés avec un problème, ce qui représente une légère diminution par rapport à 2012 (397 000). Les estimations de la syphilis congénitale ont également diminué dans le monde entier, passant de 748 000 en 2012 à 661 000 en 2016, grâce à l'amélioration des méthodes de détection, de traitement et de suivi de cette maladie.

Mais malgré cette légère réduction du nombre de femmes et d’enfants touchés, pour l’OMS, ils restent des données "inacceptable"Et considère qu'il est nécessaire que toutes les femmes et leurs partenaires disposent des moyens nécessaires pour un diagnostic et un traitement précoces dans le cadre des soins prénatals.

Selon l'OMS, grâce au travail accompli pour éradiquer la syphilis chez les mères et les enfants, cette maladie a aujourd'hui disparu dans plusieurs régions du monde. En particulier, ces dernières années, l’OMS a reconnu que 12 pays avaient éliminé la transmission de la syphilis mère-enfant, notamment Cuba, la Thaïlande, le Bélarus et la Malaisie.

'Judge Judy' at Center of Multimillion-Dollar Lawsuit (Août 2019).