Votre enfant n'aime-t-il pas partager ses affaires avec d'autres enfants? Est-ce que vous prononcez trop souvent l'expression "est à moi"? Comprendre pourquoi il se comporte de la sorte est la première partie du travail que nous devons faire pour éviter de tomber dans des erreurs aussi habituelles que celle d'étiqueter l'enfant de capricieux ou penser que c'est une phase et que "ça va lui arriver", le laissant ne s'autoréguler que son propre comportement, sans le contrôle d'un adulte. L'âge a beaucoup à faire, voyons comment ils agissent habituellement à chaque étape et pourquoi.

Le pédagogue Jean Piaget a estimé qu'entre 3 et 6 ans, les plus petits possèdent une série de caractéristiques pré-conceptuelles, parmi lesquelles égocentrisme, il est considéré comme le centre du monde et tout est orienté pour son propre bénéfice, de sorte que les autres n’existent pas et, par conséquent, il ne doit rien partager avec eux puisque tout est prêt pour cela.

Obtenir un comportement social adéquat est un processus qui comprend trois moments différents. En premier lieu, il y a la phase de découverte où l'enfant voit sa société et apprend ce qu'il voit. C'est-à-dire que si les comportements que nous vous transmettons sont d'égoïsme et d'individualisme, nous suivrons notre exemple. C'est l'une des raisons pour lesquelles le comportement est parfois antisocial.

Dans la deuxième étape, on parle de lien lorsque naissent l’amitié et l’attachement. Le psychologue renommé Paul Osterrieth a déclaré que jusqu'à l'âge de cinq ans, les enfants n'atteignent pas le stade qu'il a appelé "jeu associatifC'est à ce moment-là qu'ils commencent à interagir dans le jeu, bien que de manière désorganisée (avant cette étape, ils jouent en parallèle). Cela signifie qu'avant cet âge, ils ne ressentent pas le besoin de partager parce qu'ils ne comprennent pas le jeu comme un objectif commun; par conséquent, tout jouet dont ils ont besoin pour leur activité est uniquement pour eux, car les autres ne participent pas vraiment au jeu, au-delà de la simplicité marionnettes pour l'autre.

De même, cet expert affirme qu'entre six et sept ans se situe la phase de lajeu réglementé'Là où la coopération existe déjà et où il est possible de la partager pour le bien commun qu'est le jeu.

Enfin il y a le phase d'acceptation, dans lequel l'enfant a déjà acquis les compétences sociales appropriées. Ces comportements sont appris par des mécanismes pédagogiques, le renforcement positif, l'imitation, la préparation et la pratique. C'est l'objectif que nous devons atteindre.

Henri Waloon, un autre grand auteur sur la pédagogie de l'enfant, a approfondi le sujet en déclarant que les enfants âgés de trois à six ans se trouvaient dans la "phase du personnalisme" où ils franchissaient différentes étapes, à savoir l'opposition aux lignes directrices sociales établies. comme une forme de rébellion à réaffirmer en tant qu'être individuel. Plus tard, il atteint le «stade de socialisation» et rencontre déjà le comportement que Osterrieth mentionne également.

LA THÉORIE DE PIAGET (5/6 LE STADE DES OPÉRATIONS CONCRÈTES) - 60 secondes de PSY #50 (Septembre 2019).