Traditionnellement culture gastronomique d'une région a été donné par les produits locaux qui ont été cultivés ou obtenus dans cette région. En ce sens, le soi-disant Régime atlantique, un terme inventé dans les années 90, se réfère au style d'alimentation partagé par les zones baignées par l'océan Atlantique au nord de l'Europe dans des pays tels que le Portugal, l'Espagne, la France et l'Angleterre, principalement. En Espagne, les communautés présentant cette caractéristique comprennent la Galice, la Principauté des Asturies, la Cantabrie et le Pays basque.

Des réunions et des congrès sont organisés depuis des années afin d’étudier et de faire connaître le caractéristiques et avantages de ce régime. En conséquence de cet intérêt, en 2003 au Portugal, le Centre européen pour le régime atlantique. En Espagne, en 2007, le Fondation diététique atlantique promu par l'Université de Santiago de Compostela dont le but est d'étudier et de promouvoir les particularités de ce régime.

Les principaux caractéristiques du régime atlantique sont résumés dans le Décalogue du régime atlantique, créé en 2006 à partir du II Congrès International, et ils sont:

  1. Consommer trois à quatre fois par semaine du poisson, des poissons de mer et des rivières, ainsi que des crustacés (mollusques et crustacés), qui constituent la grande réserve naturelle de l'Atlantique. Cette recommandation est importante pour l'alimentation à différentes étapes de la vie.
  2. Forte consommation d'aliments d'origine végétale: céréales, pommes de terre et légumineuses. Il est recommandé de consommer du pain à base de farine de grains entiers ou de farine de grains entiers, et de prendre la pomme de terre cuite de préférence.
  3. Forte consommation de fruits et de légumes. En ce qui concerne les fruits, varier les apports et privilégier les pommes et les agrumes. Parmi les légumes, il convient de maintenir la consommation de ceux du genre brassica, en fonction des habitudes de production et de consommation locales (chou, chou, grelos et nabizas). Sont également présents des haricots, des poivrons, des oignons, des carottes, des pois et de l'ail.
  4. Utilisation de l'huile d'olive comme matière grasse principale, en particulier pour la vinaigrette crue.
  5. Consommation quotidienne de produits laitiers, à la fois sous forme de lait et de dérivés fermentés, offrant des avantages supplémentaires.
  6. Consommation modérée de viande. Une consommation excessive peut être nocive pour la santé. Il est donc préférable de choisir des viandes maigres et de faire partie de plats à base de légumes, de légumineuses ou de pommes de terre. De cette manière, la taille de la ration de viande est réduite et la valeur nutritionnelle du menu est augmentée.
  7. Consommation abondante de liquides, en particulier d’eau comme boisson de choix. Le vin doit être consommé de manière très modérée et responsable, et toujours avec les repas.
  8. Simplicité dans la préparation des plats pour maintenir la qualité des matières premières et leur valeur nutritionnelle. Les techniques de cuisson les plus couramment utilisées sont l'ébullition, la cuisson au gril et la friture à l'huile d'olive, car elles permettent de mieux conserver les caractéristiques sensorielles des matières premières du régime alimentaire atlantique.
  9. Maintenir les habitudes alimentaires traditionnelles de l'Atlantique. Savoir manger et en profiter.
  10. Il est aussi important de pratiquer un exercice physique quotidien adapté à chaque personne que de bien manger. La dispersion géographique de la population de l'Atlantique et le type d'activité professionnelle contribuent à une vie active et en bonne santé. La nature atlantique, terrestre et maritime permet le développement d'activités de loisirs en plein air facilitant l'activité physique.

Les Lumières (XVIIIe siècle) - Un peu d'histoire (Août 2019).