Le Virus Usutu C'est un virus transmis par les moustiques, et il s'appelle ainsi parce que, pour la première fois, il a été isolé en 1959 à partir de moustiques. Culex Neavei au Swaziland, dans une région de la rivière Usutu. Le premier cas d'implication d'un être humain par ce virus a été signalé en 1981 et il s'agissait d'un homme africain qui souffrait d'une forte fièvre accompagnée d'une éruption cutanée. Cela ne signifie pas qu'il ne peut y avoir eu de cas précédent qui n'ait été détecté ou enregistré.

C'est un virus appelé arbovirus (Arthropodes-Virus), car il est transmis par certains arthropodes, en particulier le type Culex (surtout C. pipiens), bien qu'il ait également été trouvé, par exemple, dans Aedes albopictus (le moustique tigre) et autres Aedes et les moustiques d'autres genres. De plus, c’est un virus zoonotique, ce qui signifie qu'il affecte fondamentalement les animaux - en particulier les oiseaux, fondamentalement les merles - et il est transmis de ceux-ci à l'homme à travers le moustique. La transmission du don de sang est également possible.

Ce virus est un virus du genre de Flavivirus. Il appartient au complexe du virus de l'encéphalite japonaise et est lié à d'autres virus émergents tels que le virus du Nil occidental ou virus du Nil occidental, le virus de l'encéphalite de Murray Valley ou le virus de l'encéphalite de Saint-Louis. C'est un virus à ARN, symétrique, avec un génome d'environ 11 000 nucléotides.

Pour quels animaux le virus affecte-t-il l'usutu et les cas chez l'homme

Outre le merle, ce virus peut affecter la pie, le corbeau noir, le geai et de nombreux autres oiseaux. Il a rarement été isolé dans certains rongeurs, et même les chevaux, mais ces isolements sont accessoires. La présence du virus Usutu chez les oiseaux a été initialement signalée principalement en Afrique, notamment au Sénégal, en République centrafricaine, au Nigeria, en Ouganda, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, en Tunisie et au Maroc.

En 1981, seuls deux cas avaient été décrits chez l’homme en Afrique (celui mentionné précédemment) et en 2004, bien qu’il y ait probablement eu des cas non diagnostiqués. Il a été identifié pour la première fois hors d'Afrique en 2001 chez des merles noirs de Vienne (Autriche), bien que des analyses rétrospectives d'oiseaux morts en Toscane (Italie) montrent qu'il a déjà circulé dans cette région dès 1996. Le premier cas humain en dehors de l'Afrique était celui d'un patient immunodéprimé en Italie, en 2009, qui a subi une encéphalite pour ce virus. Ce virus a également été trouvé chez des oiseaux d'Allemagne, d'Espagne, de Hongrie, de Suisse, de Grèce, de République tchèque, de Pologne et d'Angleterre.

Nigeria : une infection oculaire inquiète la population de Ruga (Septembre 2019).