Si vous souffrez le syndrome d'épuisement professionnel ou le travailleur épuisé, il est important que vous vérifiiez ce qui fonctionne dans votre environnement organisationnel ou comment vous travaillez. Il est possible qu'en ce qui concerne la première chose, vous ne pouvez rien faire, mais la seconde, votre façon de travailler, dépend de vous. Par conséquent, essayez de revoir vos attentes, vos calendriers, vos échéances et vos tâches afin de détecter le facteur de stress qui vous fait souffrir.

Cependant, l’épuisement professionnel peut parfois être très handicapant et, dans certains cas, il peut être nécessaire de suivre un traitement psychologique pour le gérer.

Le traitement de l'épuisement professionnel Il vise à accroître la perception de contrôle, à accroître l'efficacité personnelle et à améliorer l'estime de soi. Pour atteindre ces objectifs, les techniques les plus efficaces sont celles de l'orientation cognitivo-comportementale. À partir de ce type d’intervention, des techniques d’adaptation au stress, des restructurations cognitives (amélioration du style de pensée) et des tests comportementaux en présence de circonstances négatives, sont élaborées. Ces techniques permettent au patient d'augmenter son niveau de résilience et d'améliorer sa gestion émotionnelle face à ses problèmes de travail.

N'oubliez pas qu'il est fréquent que la personne atteinte d'épuisement professionnel souffre de troubles émotionnels supplémentaires, en particulier si elle souffre de ce syndrome depuis longtemps. Dans ce cas, l’action concrète sur leur pathologie émotionnelle sera une priorité, ce qui peut dans certains cas nécessiter un traitement pharmacologique spécifique.

BURN OUT : les 5 clés pour s'en sortir (Août 2019).