Le l'allaitement maternel pourrait protéger les patients avec sclérose en plaques (EM) contre les rechutes de la maladie après l'accouchement, selon plusieurs neurologues de plusieurs universités allemandes dans un article publié dans JAMA Neurologie. Le post-partum est une étape particulièrement délicate chez les femmes atteintes de sclérose en plaques et on estime que 20 à 30% des patientes ont une rechute dans les trois ou quatre mois suivant l’accouchement. Les médecins déconseillent donc généralement l’allaitement au sein. et commencer immédiatement avec le traitement immunomodulateur.

38,3% des femmes n'ayant pas pratiqué l'allaitement exclusif ont subi une rechute dans les six mois suivant l'accouchement, contre 24,2% de celles qui ont choisi cette option.

Ces chercheurs ont toutefois décidé de vérifier les avantages potentiels que les patientes allaitantes pourraient présenter pour les patientes atteintes de cette maladie. les bébéset ont analysé les données de 201 femmes, dont 120 avaient été nourries au sein pendant au moins deux mois, 42 ont combiné ce type de régime avec des suppléments, tandis que 39 n’ont pas allaité leurs enfants. 38,3% des femmes n'ayant pas pratiqué l'allaitement exclusif ont subi une rechute dans les six mois suivant l'accouchement, contre 24,2% de celles qui ont choisi cette option.

Les résultats ne sont pas suffisamment significatifs pour garantir catégoriquement que l'allaitement permettrait d'éviter les rechutes chez les patients atteints de sclérose en plaques, mais les auteurs du travail ont expliqué que l'absence de traitement efficace pour prévenir les épidémies post-partum, qu'il y avait un retour de la maladie avec l'introduction de l'alimentation complémentaire, si l'effet de l'allaitement exclusif pouvait être considéré comme bénéfique.

Les experts soulignent que les femmes enceintes devraient consulter leur neurologue sur les avantages ou non de l'allaitement au sein, car cela dépendra du degré de la maladie et du traitement suivi, mais dans tous les cas, et de l'avis des chercheurs qui ont mené l'étude, Les patientes atteintes de sclérose en plaques qui souhaitent allaiter leur bébé devraient être assistées, car l'allaitement n'augmente pas le risque d'épidémie après l'accouchement.

SEP -- La grossesse a-t-elle une influence sur la SEP ? (Pr Sandra Vukusic) (Août 2019).