Une nouvelle technique mise au point par le service de rééducation duHôpital Clinique San Carlos de Madrid, qui repose sur l’emploi detoxine botulique chez les patients souffrant de complications liées à latraitements du cancer du sein, comme luidouleur résiduelle ou dysfonctionnement de l’épaule et du bras, a donné d’excellents résultats dans une étude préliminaire portant sur 18 patients.

La toxine botulique est indiquée chez les patientes présentant une contracture pectorale majeure après une chirurgie du cancer du sein, car elle réduit les spasmes et améliore les douleurs et la mobilité des articulations.

La technique est réalisée en ambulatoire lors de la consultation monographique sur le lymphœdème du service de réadaptation dudit hôpital et, dans la plupart des cas, ses bénéfices sont appréciés au bout de 10 à 15 jours. Pour mener à bien l'étude, les variables démographiques (âge et sexe) et les variables cliniques sont analysées, telles que l'intensité et le type de douleur, l'amplitude de la mobilité de l'articulation et l'état d'anxiété et de dépression des patients.

Comme l'a expliqué le Dr Concepción Cuenca, responsable de cette consultation, la toxine botulique s'est révélée être une option thérapeutique indiquée chez les patientes présentant une contracture pectorale majeure après une chirurgie du cancer du sein, avec ou sans reconstruction mammaire, associée à la contracture musculaire, car elle permet de réduire les spasmes et d’améliorer la douleur à l’épaule et la mobilité des articulations.

En fait, un travail effectué par six spécialistes de la réadaptation de la clinique San Carlos sur un patientcancer du sein, qui a souffert de nombreuses complications et séquelles, parmi lesquelles une mobilité limitée de l'épaule et du bras et une douleur intense, et qui, après l'administration locale de toxine botulique, a cessé de ressentir la douleur et n'a pas eu besoin de prendre des analgésiques, recevoir lePremier prix Vicente Macián de l'associationSine Dolore.

SourceHôpital Clinique San Carlos (Madrid)

Allo Europe 1 - «Chirurgie esthétique et reconstructrice » avec le Dr Natalie Rajaonarivelo (Août 2019).