80% des femmes avec cancer du sein recevoir radiothérapie à un moment donné de la maladie, à la fois pour éviter une récidive dans le sein ou les ganglions lymphatiques et pour réduire le risque d'apparition de la tumeur ailleurs dans le corps. Selon les experts de la Société espagnole de radio-oncologie (SEOR), les taux de survie des patients qui subissent ce traitement peuvent dépasser 90-95%.

Face aux craintes exprimées par de nombreuses personnes quant à savoir si les rayonnements peuvent être nocifs, Dr Manuel Ignacio Algara López, coordinateur du groupe du sein du SEOR et responsable du service de radiothérapie d'oncologie de l'hôpital de la Esperanza du Parc de Salut Mar à Barcelone , a expliqué que l’important est l’utilisation qui en est faite et que, quand elle est indiquée et bien administrée, la radiothérapie peut guérir de nombreux patients.

Les taux de survie des patients qui subissent une radiothérapie peuvent dépasser 90-95%

L'objectif est qu'à l'avenir, les séances de radiothérapie nécessaires à l'administration d'un patient sans en réduire l'efficacité puissent être réduites. Actuellement, grâce aux progrès technologiques, le Dr Algara souligne que l'irradiation du sein est déjà pratiquée dans environ trois semaines chez un groupe de patientes et qu'il existe également des patientes sélectionnées chez lesquelles une irradiation partielle peut être effectuée chez une patiente. semaine, ou même en une seule session.

Le spécialiste ajoute que l'association d'une tumorectomie (ablation de la tumeur et de ses environs) et d'une radiothérapie a souvent remplacé la mastectomie, alors que l'irradiation des ganglions lymphatiques déplace déjà la lymphadénectomie chirurgicale (ablation des ganglions lymphatiques) parce qu'il atteint les mêmes résultats avec moins de toxicité.

Source: Société espagnole de radio-oncologie (SEOR)

L’immuno-oncologie bouleverse le pronostic du cancer (Septembre 2019).