Avec la vaccination du chiot et les rappels du chien adulte, vous offrez une bonne qualité de vie, vous protégeant contre des maladies infectieuses graves, voire mortelles, telles que le parvovirus ou la maladie de Carré. De plus, vous contribuez à la éradication des maladies transmissible à l'être humain, tels que la rage, entre autres avantages fournis par les vaccins canins. N'oubliez pas que l'examen vétérinaire préalable à l'inoculation est très important pour vérifier que votre chien est en bonne santé.

Efficacité des vaccins canins

Aucun vaccin canin n'a une efficacité de 100%, bien que grâce aux progrès scientifiques se rapproche de plus en plus de l'efficacité totale. Les facteurs qui influent sur le fonctionnement correct d'un vaccin de ce type dépendent de la fabrication et de la conservation du vaccin, de la manipulation par le vétérinaire et de l'état de l'animal. Parmi ceux-ci figurent la rupture de la chaîne du froid ou le contact avec des désinfectants, qui peuvent inactiver le vaccin.

Facteurs à considérer avant de vacciner un chien

De même, pour que le système immunitaire du chien puisse générer une réponse défensive efficace, il doit être âgé de plus de six semaines, être en bonne santé, préalablement déparasité et ne présenter aucun signe de maladie infectieuse, car sinon les défenses ils se concentreront sur l'élimination des agents infectieux impliqués et ne pourront pas se concentrer sur la production de moyens de défense contre les micro-organismes contre lesquels ils ont été vaccinés.

Risques possibles de la vaccination canine

Comme chez l’homme, il est possible que les vaccins déclenchent certaines effet secondaire passager chez l'animal, somnolence pendant quelques heures, gêne ou petits renflements au point d'injection qui disparaissent spontanément en quelques jours. Parfois, certains chiens, en particulier les plus petits, peuvent en souffrir hypotension (évanouissement) juste après l'injection. C'est un reflet du système nerveux qui peut facilement être neutralisé par lui-même ou avec l'aide de drogues en quelques minutes.

En règle générale, aucune réaction indésirable grave ne se produit, mais aucun chien n'est exempt de pouvoir en souffrir. Le réactions allergiques Ils se caractérisent par des démangeaisons, un gonflement du visage, de l'urticaire, des vomissements et une diarrhée. Le choc anaphylactique C'est une réaction plus grave pouvant causer une détresse respiratoire et même la mort de l'animal, mais elle est extrêmement rare.

En tout état de cause, tout type de réaction vaccinale ne se manifeste pas au-delà des 24 heures suivant l'inoculation, il est donc important de surveiller l'animal pendant cette période.

Enquête vaccination N°5-Vaccins grippe & pneumocoque entre épidémie et stratégie de communication (Septembre 2019).