Les gymnases les plus avant-gardistes ont déjà des classes uniques de kettlebells, dans lequel les moniteurs travaillent pratiquement tous les groupes musculaires avec ces kettlebell, bien qu’il soit également très normal qu’elles servent de complément à d’autres types d’activités physiques combinant différents types d’exercices, comme le crossfit.

Et c'est ça, le avantages pour la santé qui fournit une formation avec kettlebells sont larges:

  • Kettlebells obtenir un tonification musculaire complète, car avec eux, vous pouvez travailler à la fois les groupes musculaires et la stabilisation des muscles, beaucoup plus difficile à exercer avec les exercices de musculation traditionnels.
  • Aide à développer la force fonctionnelle et la résistance physique et mentale, car les exercices sont également conçus pour exercer le corps pour les tâches quotidiennes. L'effort avec kettlebells ne reste pas dans la salle de gym.
  • Ils sont bons pour aider combattre le stress et anxiété. De plus, les cours sont généralement en groupe, ce qui contribue également à la socialisation.
  • Ils peuvent améliorer la posture du corps, car pour bien faire les exercices, le moniteur spécialisé sera très attentif aux participants qui font les mouvements correctement pour ne pas provoquer de blessure.
  • Avec le kettlebell nous savons aussi travailler les articulations, souplesse et bon tonus général.
  • Bien que lever des poids soit un exercice anaérobie et ne constitue donc pas la première option d’un programme d’entraînement dont l’objectif principal est la perte de poids, ce type d’exercice aide à: améliorer la masse musculaire et, avec cela, il accélère le métabolisme, car les muscles ont besoin de suffisamment d’énergie pour fonctionner. Ainsi, à long terme, il est plus facile de maintenir la ligne, même s’il faut garder à l’esprit que les muscles pèsent plus que la graisse. C’est pourquoi beaucoup de gens ont peur quand ils montent sur la balance et s’assurent qu’ils n’ont pas maigri gras).

Les Kettlebells et la santé . On en parle ? (Août 2019).