Être analphabète est un facteur de risque développer la maladie d'Alzheimer, comme l'ont prévenu des experts des maladies neurologiques dans le cadre de la présentation du Congrès international sur la recherche et l'innovation en matière de maladies neurodégénératives, qui se tiendra les 23 et 24 septembre à Madrid.

Alberto Rábano, directeur de la banque de tissus du Centre de recherche sur les maladies neurologiques (CIEN), a souligné que, bien que les principaux objectifs de la recherche visent actuellement à développer des méthodes permettant de détecter la maladie d'Alzheimer à ses débuts, Des études portant sur les facteurs favorisant ou retardant l'évolution de la maladie, qui ont montré que des activités telles que la pratique régulière de exercice physique et intellectuel et garder relations sociales, ralentissez la progression de la maladie d’Alzheimer.

Plusieurs études ont montré que des activités telles que la pratique régulière d'exercices physiques et intellectuels et le maintien de relations sociales ralentissaient la progression de la maladie d'Alzheimer.

Jesús Ávila de Grado, directeur scientifique du réseau du Centre de recherche biomédicale sur les maladies neurodégénératives (CIBERNED), a expliqué qu'Alzheimer étant une maladie génétique provoquée par une protéine, des vaccins ont été développés pour cette protéine, qui n'ont pas encore été développés. compte tenu des résultats préventifs escomptés, d’autres cibles sont encore recherchées pour développer de nouveaux traitements.

L’expert a ajouté qu’une autre étude est en cours pour le traitement de la maladie d’Alzheimer avancée, basée sur la fabrication de neurones à partir de fibroblastes, afin de vérifier si ces derniers présentent les mêmes caractéristiques que celles trouvées dans le cerveau des patients, arrêter la maladie dans les neurones affectés.

Selon Ávila, il est possible que les médicaments actuellement disponibles soient efficaces s'ils pouvaient être utilisés aux premiers stades de la maladie d'Alzheimer, d'où l'importance de découvrir les processus initiaux de ce type de démence.

ON CRÉE DES CHANSONS EN IMPRO #2 feat. Maxenss et Squeezie (Septembre 2019).