La consommation fréquente de boissons «légères» - édulcorées avec des édulcorants - pourrait être dangereuse pour la santé. Une nouvelle étude associe la consommation de ces boissons à un risque accru de diabète de type 2. Plus précisément, et selon les conclusions des travaux menés par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale de France (Inserm), le souffrant de cette maladie est multiplié par 2,3 avec la consommation de boissons «légères».

Les auteurs de l’étude ont suivi plus de soixante mille Françaises pendant 40 ans, sur une période de 14 ans, entre 1993 et ​​2007, et ont observé que, si la consommation de boissons sucrées multiplie par 1 le risque de développer un diabète, 5, dans le cas des boissons sucrées, il a été multiplié par 2,3, toujours en le comparant à celui des femmes qui ne boivent pas de boissons sucrées.

Les chercheurs ont observé que si la consommation de boissons sucrées augmentait de 1,5 le risque de diabète, elle était multipliée par 2,3 dans le cas des boissons sucrées.

Les chercheurs expliquent que, même si d'autres études sont nécessaires pour confirmer ce facteur de risque de diabète, les résultats de leurs travaux indiquent que la substitution du sucre dans les boissons aux édulcorants ne contribue pas non plus à réduire les risques de développer cette maladie, mais Je pourrais les augmenter.

Ces experts ont également indiqué que les personnes qui boivent des boissons étiquetées «légères» en boivent généralement plus que si elles étaient sucrées, car, en apportant moins de calories, elles les considèrent inoffensives. Toutefois, comme ils l'avertissent de la part de l'Inserm, ils devraient modérer leur consommation, car ils pourraient être plus nocifs que les versions classiques du même produit.

Les pneumatiques : Les conseils de nos garagistes / Top Entretien #7 (avec Denis Brogniart) (Août 2019).